Un long métrage kurde primé au festival de Dubaï

Le réalisateur kurde Hussein Hassan (à gauche) reçoit... (PHOTO AFP)

Agrandir

Le réalisateur kurde Hussein Hassan (à gauche) reçoit le premier prix du meilleur long métrage.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Dubaï

Un film kurde irakien, Reseba (The Dark Wind), dont l'héroïne est une jeune fille yazidie kidnappée par des jihadistes du groupe État islamique (EI), a remporté mercredi le premier prix du meilleur long métrage au festival international du film de Dubaï.

Cette production irako-germano-qatarie du réalisateur kurde Hussein Hassan raconte l'histoire d'un couple yazidi qui préparait leur mariage lorsque Pero, la future mariée, est kidnappée avec d'autres jeunes filles, puis vendues comme esclaves, torturées et violées, par des combattants de l'EI lors d'une attaque contre leur village, dans le nord de l'Irak.

Reko, le fiancé qui échappe à l'attaque, est témoin des tragédies endurées par les Yazidis sous le règne des jihadistes.

Le film de 92 minutes, projeté pour la première fois au Moyen-Orient, était en compétition avec 17 autres longs métrages.

Plus de 150 films représentant 55 pays ont été projetés durant la semaine du festival de Dubaï.

Cette 13e édition du festival a été marquée par un hommage spécial rendu à l'Américain Samuel Jackson, à l'actrice indienne Rekah et au compositeur franco-libanais Gabriel Yared. Chacun s'est vu attribuer un prix pour l'ensemble de sa carrière.

Avec l'abandon il y a deux ans du festival international du film d'Abou Dhabi, la capitale des Émirats arabes unis, après huit éditions, Dubaï confirme sa place de centre régional pour la promotion du cinéma arabe et mondial.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer