Plusieurs premières au Festival du film de Los Angeles

C'est le film Lowriders, de Ricardo de Montreuil, qui... (CAPTURE D'ÉCRAN)

Agrandir

C'est le film Lowriders, de Ricardo de Montreuil, qui ouvrira le festival.

CAPTURE D'ÉCRAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Le Festival du film de Los Angeles a dévoilé mardi sa sélection avec 42 premières mondiales dont Heis (Chronicles), de la française Anaïs Volpé, les organisateurs mettant en avant une forte participation de cinéastes féminines ou issus de minorités ethniques.

Le festival, organisé par Film Independent qui décerne aussi les prix du cinéma indépendant Spirit Awards, se tiendra du 1er au 9 juin.

Il s'organise en cinq catégories: fiction américaine, documentaire, fiction internationale, «LA Muse» sur la vie dans la cité des Anges, ou «Nightfall», sur le cinéma de genre.

D'après un communiqué de Film LA, 43% des réalisateurs retenus sont des femmes et 38% sont issus de minorités ethniques. Au total, 56 longs métrages seront en compétition.

«La programmation (...) fait écho à la mission de Film Independent qui est de célébrer la diversité et de faire découvrir une multitude de voix innovantes et fraiches», a commenté la directrice du festival Stéphanie Allain dans le communiqué.

Dans la sélection «Fiction internationale», le film d'Anaïs Polvé, Heis (Chroniques), dissèque les relations d'une jeune femme de 25 ans qui retourne s'installer dans la maison familiale.

Projet multimédia, il comprend une minisérie et une installation artistique.

C'est Lowriders, de Ricardo de Montreuil, qui ouvrira le festival, organisé dans la chaîne indépendante de cinémas Arclight à Hollywood et Culver City, proche banlieue de Los Angeles.

Ce film avec la star de Desperate Housewives Eva Longoria, l'actrice de la série Supergirl Melissa Benoist et l'acteur de Grand Budapest Hotel Tony Revolori, explore la culture des voitures et la communauté américano-mexicaine à Los Angeles.

Parmi les autres vedettes attendues, Julia Stiles et John Leguizamo sont à l'affiche de 11:55 sur le retour d'un soldat américain qui doit affronter son passé.

Le musicien Saul Williams, chantre du «slam», est quant à lui au coeur de la coproduction franco-américano-rwandaise Dreamstates, aventure musicale et humaine à travers les États-Unis.

Entre 75 000 et 90 000 personnes viennent voir chaque année les films de ce festival crée en 1995.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer