Pharell Williams et JR inspirés par les émeutes françaises

Pharell Williams aux Grammy Awards en février dernier.... (Photo: archives AFP)

Agrandir

Pharell Williams aux Grammy Awards en février dernier.

Photo: archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bobigny

Dix ans après des émeutes sans précédent dans les banlieues françaises, le chanteur américain Pharell Williams et le street artist français JR présenteront un ballet filmé de cette révolte au festival Tribeca de New York.

Sur son blogue, où JR annonce que le film sera en compétition en avril lors du prestigieux festival du cinéma indépendant, l'artiste explique vouloir «créer du beau où l'on ne l'attend plus».

Le film de 17 minutes est intitulé Les bosquets, nom d'un quartier de Montfermeil, en banlieue nord de Paris, épicentre des émeutes. Sa musique est signée de la star de la pop américaine Pharell Williams, du musicien et réalisateur français Woodkid, ainsi que du compositeur allemand Hans Zimmer, qui a dernièrement été nommé aux Oscars pour la bande originale du film Interstellar.

Plan très large sur une dalle de béton du grand ensemble des Bosquets, symbole des maux des banlieues françaises, zoom sur une danseuse en tutu dans le hall d'un immeuble de cette cité: le moyen métrage met en scène des figures locales mais aussi une soliste du New York City Ballet, Lauren Lovette, et les danseurs du ballet de l'Opéra de Paris.

Connu dans le monde entier pour ses séries de portraits géants en noir et blanc, JR, star française du street art, a commencé sa carrière à Montfermeil et Clichy-sous-Bois, les deux communes pauvres près de Paris d'où sont parties les émeutes de 2005, qui ont secoué les banlieues françaises pendant trois semaines.

Elles avaient été déclenchées par la mort de deux adolescents, électrocutés le 27 octobre 2005 à Clichy-sous-Bois, après s'être enfuis à la vue de policiers et avoir tenté de trouver refuge dans l'enceinte d'un transformateur électrique.

Ces émeutes, les plus graves dans l'histoire des banlieues de ce pays, avaient obligé le gouvernement de l'époque à décréter l'état d'urgence.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer