Trente ans de Vues d'Afrique

L'humoriste Dorothy Rhau et l'animateur Philippe Fehmiu sont... (Photo: Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

L'humoriste Dorothy Rhau et l'animateur Philippe Fehmiu sont la marraine et le parrain de l'édition anniversaire du festival Vues d'Afrique.

Photo: Ivanoh Demers, La Presse

Le festival international de cinéma Vues d'Afrique célèbre cette année son 30e anniversaire avec une centaine de films en provenance du continent noir, mais aussi des pays créoles, d'Europe et du Canada.

En tout, une centaine de longs métrages, courts métrages et documentaires sont répartis en 6 catégories et seront projetés, du 25 avril au 4 mai, à l'Excentris, à la Cinémathèque et dans les locaux de l'ancien cinéma ONF.

Cette édition anniversaire aura lieu sous la gouverne de l'humoriste Dorothy Rhau et de l'animateur Philippe Fehmiu, respectivement marraine et parrain de l'événement.

En voici les grandes lignes.

Soirée inaugurale

Réalisé par Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, le film d'animation Aya de Yopougon sera projeté en ouverture du festival, le vendredi 25 avril à compter de 19h au cinéma Impérial. Ce film est inspiré de la bande dessinée de M. Oubrerie qui s'est vendue à 350 000 exemplaires. Mais la soirée sera également ponctuée de chansons et performances diverses. Prix d'entrée: 20$.

Fictions

Huit longs métrages et onze courts et moyens métrages composent cette section qui nous proposera des oeuvres en provenance du Maroc, de la Tunisie, De la Côte d'Ivoire, etc. Parmi les oeuvres, soulignons Zéro, film portant sur un policier marocain tiraillé entre son père dominant et son supérieur humiliant; Horizon Beautiful, une vision du soccer à travers le recrutement de jeunes Éthiopiens; Millefeuille, un portrait de la Tunisie à travers l'histoire de deux jeunes filles.

Documentaires

La section documentaire du festival comprendra 6 longs et 11 courts ou moyens métrages.

Signé Raoul Peck, Assistance mortelle critique vivement l'aide internationale en Haïti trois ans après le tremblement de terre de janvier 2010. Le chant des tortues de Jawad Rhalib évoque le bouleversement inévitable chez les jeunes de la société marocaine. Bamako, année 0 de Julien Fiorentino et Stanislas Duhau revient sur la situation explosive au nord du Mali.

Afrique connexion

Cette section de 7 longs et 14 courts et moyens métrages vient rappeler qu'il existe un cinéma indépendant dans les pays africains et en Haïti.

Ici, il sera par exemple question de la dureté de la jeunesse sénégalaise dans Dakar Trottoirs d'Hubert Laba Ndao, d'un tueur à gages qui tombe amoureux de l'une de ses victimes dans Et si Dieu n'existait pas d'Alain Guiko ou encore de la princesse Abla Pokou, personnage influent du royaume Ashanti au XVIIIe siècle dans Pokou, princesse Ashanti.

Regards d'ici

Rachel, la star aux pieds nus est sans doute l'oeuvre centrale de cette section où des cinéastes québécois tournent leur caméra vers la réalité de l'Afrique et des pays créoles.

Ce film d'Hélène Magny et Pierre Migneault raconte l'histoire de Rachel Mwanza, vedette du film Rebelle de Kim Nguyen.

Cette section permettra aussi de voir ou revoir le film Les manèges humains de Martin Laroche. Autre oeuvre d'intérêt, Pour une nouvelle Séville de Kathy Wazana sur l'exode de Juifs du Maroc.




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer