Festival image+nation : notre suggestion

Partager

Unconditional : ambiguïté malsaine

Dans la banlieue londonienne, Owen (Harry McEntire), un jeune de 17 ans, est abusé par Liam (Christian Cook), un jeune requin enrichi par le prêt usuraire et qui refoule son homosexualité. Après avoir prêté de l'argent à la soeur jumelle d'Owen, Kirsten, il charme le jeune garçon naïf, le saoûle, le travestit, le sort en ville habillé en femme et lui promet l'amour éternel.

Après l'ivresse du faux luxe, Owen revient sur terre pour comprendre que l'amour inconditionnel que Liam réclame est un fardeau lourd à porter et s'accompagne de violences.

Ambiance malsaine que ce psychodrame de Bryn Higgins qui évoque les affres de la dépendance affective et le refus d'accepter qui on est vraiment.

Le sujet est bien traité par le réalisateur britannique, avec des acteurs très convaincants, mais la fin du scénario écrit par Joe Fisher manque d'originalité.

___________________________________________________________________________

* * *

Unconditional. Un film de Bryn Higgins (Royaume-Uni). 2011. 90 min.

Unconditional (v.o.a) est projeté ce mercredi à 21h au Cinéma du Parc.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer