Wonderstruck: magnifique, mais... plate! **1/2

La PresseMarc-André Lussier 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'histoire: À New York, en 1927, Rose, une fillette atteinte de surdité, entreprend d'entrer en contact avec une actrice célèbre. En 1977, Ben, un garçon qui perd le sens de l'ouïe, cherche son père à partir d'un indice trouvé dans les affaires de sa mère. À 50 ans de distance, les quêtes des deux enfants se révèlent étonnamment symétriques...

De Safe à Carol, en passant par les remarquables Far from Heaven et I'm Not There, Todd Haynes s'est imposé comme l'un des plus illustres cinéastes de notre époque. Wonderstruck, sa transposition cinématographique d'un conte de Brian Selznick (Hugo), risque toutefois de diviser les admirateurs de son cinéma.

À n'en pas douter, le cinéaste a apporté un soin exceptionnel à la direction artistique de son nouveau film, et l'on prendra plaisir à plonger à la fois dans le New York des années 20 et des années 70.

Wonderstruck... (Image fournie par Entract Films) - image 2.0

Agrandir

Wonderstruck

Image fournie par Entract Films

Les styles cinématographiques, directement inspirés des films américains produits dans les deux époques, sont aussi très riches en références.

L'ennui, c'est que le récit n'est guère engageant. On ne sait trop s'il faut en imputer la faute à un scénario dénué de tout rythme, ou à une direction d'acteurs plus molle (les enfants ne sont pas tous du même niveau), mais le fait est que Wonderstruck est un film qui, même s'il est très beau à voir, ne suscite guère d'émotion.

* * 1/2

Wonderstruck (V.F.: Après la foudre). Drame de Todd Haynes. Avec Oakes Fegley, Millicent Simmonds, Julianne Moore. 1h57.

Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer