Lucky: un vibrant testament d'acteur ***1/2

Publicité

Dans une petite ville perdue dans le désert de l'Arizona vit un vieux cowboy rebelle et solitaire de plus de 90 ans qui, à la fin de sa vie, entreprend une quête personnelle et spirituelle, aussi lumineuse que poétique.

Lucky... (image fournie par EyeSteelFilm) - image 1.0

Agrandir

Lucky

image fournie par EyeSteelFilm

Mis à part dans Paris, Texas, le sublime film de Wim Wenders, Harry Dean Stanton, mort récemment, n'a jamais eu droit à un grand rôle principal au cinéma. En portant à l'écran un scénario écrit par Logan Sparks, qui a été l'assistant de l'acteur pendant quelques années, John Carroll Lynch lui a offert l'occasion de faire des adieux à son image.

Fortement inspiré de la vie du comédien, le récit décrit la vie de Lucky, un vieux cowboy solitaire qui, à 90 ans, sait très bien que la fin approche. Bien qu'il tienne à vivre à l'écart, sans aucune conviction religieuse, Lucky bénéficie néanmoins du soutien d'un réseau social qui s'est construit autour de sa personne, presque malgré lui.

Une forme de bienveillance et de complicité espiègle est ainsi partagée avec des personnages périphériques, incarnés notamment par David Lynch, Beth Grant, Ron Livingston et Ed Begley Jr. Il faut voir en outre le visage de Lucky s'éclairer quand il a l'occasion de parler à un vétéran (Tom Skerritt) des années où il était cuistot dans la Marine pendant la Seconde Guerre mondiale, un épisode puisé à même la vie de l'acteur.

Ce faisant, Harry Dean Stanton montre à quel point son jeu s'est enrichi au fil de ses longues années d'existence. Lucky emprunte ainsi la forme d'un vibrant testament d'acteur.

Drame

Lucky 

(V.o.s.t.f. : Lucky)

John Carroll Lynch

Avec Harry Dean Stanton, David Lynch, Ron Livingston

1 h 28

3 étoiles et demie




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer