Baby Driver: chacun cherche son char, *** 1/2

La PresseMaude L'Archevêque 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ah, le conducteur de véhicule de fuite ! Noble et solitaire, il n'a presque jamais besoin d'ouvrir la bouche : le crissement de ses pneus et le grondement de son moteur suffisent à exprimer tout ce qui le sépare des criminels qui montent dans son véhicule - en tout cas, c'est comme ça au cinéma...

Baby Driver... (Photo fournie par Sony Pictures) - image 1.0

Agrandir

Baby Driver

Photo fournie par Sony Pictures

Le héros de Baby Driver s'inscrit donc dans une longue lignée de fous de la vitesse taciturnes. Sauf que contrairement aux personnages joués par James Taylor dans Two-Lane Blacktop ou par Ryan Gosling dans Drive, Baby (Ansel Elgort) a des écouteurs constamment vissés sur les oreilles pour noyer son acouphène.

En résulte un extraordinaire travail sur le son : la musique que Baby écoute sur son iPod et les bruits ambiants se mêlent et se répondent pour créer un paysage sonore absolument original. C'est aussi l'une des rares sources d'humour franc de Baby Driver, qui est beaucoup plus proche du film d'action « pur » que les oeuvres précédentes du réalisateur Edgar Wright.

En effet, on sent dans Baby Driver une certaine envie du cinéaste britannique de s'éloigner des fausses parodies de films de genre qui ont fait sa renommée (la trilogie Cornetto, Scott Pilgrim vs. the World...). Mais en évacuant largement l'humour de son nouveau film, Edgar Wright semble aussi s'être débarrassé d'une partie de la chaleur et de l'authenticité qui rendaient ses oeuvres précédentes si irrésistibles.

On soupçonne que c'est surtout la faute d'Ansel Elgort (The Fault in Our Stars) : le personnage peu bavard du chauffeur demande un charisme dont le jeune acteur au visage angélique semble absolument incapable.

OEuvre de transition d'un cinéaste incontournable, Baby Driver reste un film à voir malgré ces défauts somme toute assez mineurs, qui se laissent facilement oublier devant la vigueur de la réalisation d'Edgar Wright, dont l'imagination foisonnante n'a d'égal que la discipline formelle.

Baby Driver (V.F. : Baby le chauffeur), un film d'action d'Edgar Wright. Avec Ansel Elgort, Lily James, Kevin Spacey, Jon Hamm, Jamie Foxx, 1 h 53.

>> Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer