A United Kingdom: passer du sérieux au simpliste **1/2

La PresseSonia Sarfati 2/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

L'histoire: Londres, 1947. Héritier du Bechuanaland, Seretse Khama (David Ayelowo) tombe amoureux d'une employée de bureau, Ruth Williams (Rosamund Pike). Le sentiment est réciproque, dans un monde où les couples interraciaux ne sont pas acceptés. Ils se marieront quand même. S'installeront dans le protectorat britannique, voisin de l'Afrique du Sud où l'apartheid sera peu après introduit. Les familles, les autorités botswanaises et britanniques: tout se dresse contre eux. Ils feront front.

Malgré les bonnes intentions de sa réalisatrice, A United Kingdom est un film exaspérant à cause de la faiblesse d'un scénario qui transforme un épisode politique, social et humain important en une romance simpliste.

Comme ç'a été le cas avec Belle, Amma Asante se met au service d'une page d'histoire méconnue, qu'elle réalise... d'accord, sans signature forte, mais avec compétence. Sauf que, plus encore que dans Belle, ce qui blesse ici est le scénario. Signé Guy Hibbert (Eye in the Sky), il réduit des événements complexes et sérieux à une toile de fond pour histoire d'amour «impossible» et plusieurs de ses protagonistes, à des quasi-caricatures.

Si, talent oblige, David Ayelowo et Rosamund Pike demeurent crédibles dans des scènes qui ne le sont pas, si Abena Ayivor est convaincante dans un des moments forts et pertinents du long métrage, Jack Davenport en diplomate anglais frôle le ridicule. Il n'est malheureusement pas le seul.

L'histoire: Londres, 1947. Héritier du... (Image fournie par Fox Searchlight) - image 2.0

Agrandir

Image fournie par Fox Searchlight

Il y avait là la montée de l'apartheid, la rapacité d'un gouvernement prêt à tricher et à mentir pour que les richesses du protectorat ne lui échappent pas, la colère compréhensible d'une population noire, pauvre, que l'on veut asservir et qui voit son leader placer une femme blanche à ses côtés. On nous sert plutôt une histoire de princesse qui ne déparerait pas la collection Disney.

Par les temps qui courent, faire découvrir cette histoire, même en surface, n'est pas sans valeur. Mais en termes de profondeur et de psychologie, elle méritait mieux que du noir et blanc.

* * 1/2

A United Kingdom. Drame biographique d'Amma Asante. Avec David Ayelowo, Rosamund Pike, Jack Davenport, Abena Ayivor. 1h51.

> Consultez l'horaire du film




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer