Solange et les vivants: une certaine forme de liberté ***

La PresseAndré Duchesne 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'histoire: Jeune Parisienne d'adoption, trentenaire sous son visage d'enfant, Solange se sait timide et l'assume complètement. Pour elle, qui est peu portée sur les liens directs avec «l'autre», chaque nouvelle rencontre avec un individu en chair et en os est aventure périlleuse. Jusqu'au jour où une série d'événements va la forcer à se révéler davantage au monde des vivants.

Il faut prendre ce film pour ce qu'il est. Un objet, un ovni, un machin. Et plus encore, une comédie de revendication massive repiquée de quelques accents dramatiques. Car Solange, et à travers elle sa créatrice Ina Mihalache, revendique, clame et défend le droit de s'auto-emmurer. Le droit à la culture de la solitude et à vivre en marge de la masse, même si elle est totalement fondue en elle (après tout, elle vit à Paris)!

Plus fictionnel que les vidéos de sa chaîne YouTube Solange te parle, ce «court» long métrage est néanmoins construit sur la même fondation, à savoir que la jeune femme se donne le droit de s'adapter comme elle le peut et le veut au monde qui l'entoure et qu'elle aime malgré tout.

Ses nombreux adeptes s'y reconnaîtront. Tout comme les inadaptés sociaux à qui cette gentille Solange/Ina s'adresse directement à la caméra. C'est à eux qu'elle dit: «Tu as le droit de ne pas être...»

... (Image fournie par K-Films Amérique) - image 2.0

Agrandir

Image fournie par K-Films Amérique

Si les 67 minutes du film justifient à peine le titre de long métrage, la minceur du scénario nous laisse croire qu'il ne fallait justement pas en faire plus. Ou encore, approfondir le tout qui ressemble parfois à un enchaînement de saynètes de qualité inégale.

Retenons celles qui sont franchement hilarantes. Comme ce passage où un «ami» de Solange se met en tête de la sortir en boîte. Il faut voir la jeune femme multiplier les défenses pour éviter ce saut dans l'extérieur, aussi bien dire, dans son cas, dans l'au-delà.

Au bout du compte, Solange et les vivants donne une place aux effacés. En soi, c'est une certaine forme de liberté. Et c'est bien ainsi.

* * *

Solange et les vivants. Comédie dramatique d'Ina Mihalache. Avec Ina Mihalache, Francis Van Litsenborgh, Charline Vanhoenacker et Pierre Siankowski. 1h07.

Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer