Hell or High Water: voleurs au coeur tendre

La PresseCatherine Schlager 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Schlager
La Presse

Présenté dans la section Un certain regard au dernier Festival de Cannes, Hell or High Water de David Mackenzie fait partie d'une trilogie imaginée par le scénariste Taylor Sheridan, amorcée avec Sicario (réalisé par Denis Villeneuve) et qui trouvera sa conclusion l'an prochain avec Wind River.

Comme c'était le cas dans Sicario, Hell or High Water magnifie les grands espaces de l'Ouest américain et nous transporte cette fois au Texas. Empruntant au passage quelques codes du western américain, le réalisateur de Starred Up et Young Adam met en scène un récit sans parti pris où voleurs et hommes de loi se livrent une chaude bataille sur fond de fusillades et de chasses à l'homme. On pense parfois à Butch Cassidy and the Sundance Kid pour l'amitié virile entre les deux protagonistes, façon buddy movie.

Trois mois après la mort de leur mère, les frères Toby (Chris Pine) et Tanner (Ben Foster), criblés de dettes, cambriolent une petite banque texane dans le but de rembourser le prêt hypothécaire de la défunte. Toby, divorcé et père de deux enfants, souhaite léguer le ranch familial à sa progéniture. Tanner, fraîchement sorti de prison, n'a pas grand-chose à perdre.

Après plusieurs cambriolages réussis, les deux frangins, attirés par l'appât du gain, projettent de dévaliser une banque plus importante. Malheureusement, le shérif Marcus Hamilton, en quête d'un dernier succès avant la retraite, les suit à la trace, avec l'aide de son collègue Alberto (Gil Birmingham). Les voleurs parviendront-ils à s'en tirer ?

Le petit et le vaste

Filmant majestueusement les grandes étendues désertiques (le film a été tourné au Nouveau-Mexique, et certaines scènes aériennes sont grandioses), mais aussi la désolation et la pauvreté des petites bourgades, David Mackenzie livre un film d'action à la fois efficace, touchant (grâce à la relation qu'entretiennent les deux frères) et drôle. Comme lors de cette hilarante scène dans un restaurant où la serveuse (Margaret Bowman), en poste depuis 44 ans, refuse de servir au shérif et à son adjoint autre chose que des T-bones.

Tous bien dirigés, les acteurs brillent dans leurs partitions respectives.

Particulièrement Chris Pine (Star Trek), apte à incarner autre chose que le Capitaine Kirk et les beaux gosses de service, et Jeff Bridges (Crazy Heart), parfait dans le rôle de ce shérif opiniâtre épris de justice.

Bercé par la musique inspirée de Nick Cave, Hell or High Water est donc une belle surprise qui va au-delà du simple film de cambriolage. À découvrir.

Le film est présenté en version originale anglaise. Une version avec sous-titres français sera offerte à compter du 26 août.

_____________________

Hell or High Water (V.F. : Hors-la-loi)

Film d'action de David Mackenzie, 1 h 42

Avec Chris Pine, Ben Foster et Jeff Bridges

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer