Absolutely Fabulous: The Movie: pas drôle de vieillir, darling! ***

La PresseNathalie Collard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dire qu'on avait hâte de voir ce film est un euphémisme. Pour les fans de la série télé britannique, qui était au sommet de sa popularité dans les années 90, le deuil de Patsy et d'Edina avait été difficile à faire.

Le retour - au grand écran cette fois - des deux copines alcoolos et accros au shopping était donc une source de réjouissance, même si on se méfie toujours des adaptations cinématographiques d'une bonne série télé (pensons aux horribles films Sex and the City).

Relations publiques 2.0

La série Ab Fab a connu un immense succès en Angleterre et ailleurs en Occident parce qu'elle était crue et pas politically correct pour deux sous. On se moquait du milieu de la mode, de la superficialité et de la surconsommation, mais le propos principal de Jennifer Saunders était avant tout la condition féminine: l'obsession de la minceur, la maternité, l'autonomie, tout passait dans le tordeur d'un humour british décuplé au champagne Bollinger.

Aujourd'hui, Patsy et Edina ont la soixantaine (dans les faits, Joanna Lumley a 70 ans et les porte très bien, merci) et vieillir pour elles n'est pas une sinécure. Dans un milieu - la mode et les relations publiques - où tout repose sur l'image et où les modes défilent plus vite qu'un livetweet pendant une soirée des Oscars, pas évident de rester dans le coup.

Comment demeurer la «PR» qui compte alors que le métier a été complètement bouleversé par l'arrivée des téléphones intelligents, des réseaux sociaux et des selfies?

«What is PR?», demande d'ailleurs un éditeur, sur un ton vaguement méprisant, à Edina qui souhaite publier ses mémoires pour se renflouer. «J'ai emmené Sting en Amazonie, j'ai donné le sida aux célébrités!», lui répond Edina en citant quelques images marquantes des années 90.

Absolutely Fabulous... (Image fournie par Fox Searchlight) - image 2.0

Agrandir

Absolutely Fabulous

Image fournie par Fox Searchlight

Edina fera finalement parler d'elle, mais pour les mauvaises raisons: elle a accidentellement causé la disparition du top model Kate Moss (un autre symbole des années 90, bonjour la métaphore!) et la police est à ses trousses.

Dans un tourbillon de références très actuelles - les sacs noirs de Net-a-porter virevoltent tout comme les blagues sur le Botox -, les inséparables copines se retrouveront poursuivies par la police sur la Côte d'Azur, autre symbole d'un glamour aujourd'hui révolu.

60 ans et invisible

Le discours de Saunders sur le vieillissement des femmes, lui, est sans équivoque et pourrait se résumer à deux partys auxquels Edina et Patsy assistent.

Le premier, une soirée d'octogénaires, sans hommes, où les femmes aux cheveux blancs chaussées de bas de nylon beige et de sandales orthopédiques dansent entre elles. Le second, un party où toutes les femmes sont âgées de moins de 25 ans et sont accompagnées d'hommes dans la soixantaine, chauves et bedonnants! Le message n'est pas très subtil mais le constat est clair: les femmes vieillissantes se retrouvent dans un entre-deux où elles deviennent carrément invisibles.

Ce n'est pas pour le scénario - mince et convenu - qu'on regardera ce film, mais bien pour retrouver nos deux amies, leur monstrueux égocentrisme et leurs répliques assassines. Cheers, darling!

* * *

Absolutely Fabulous: The Movie. Comédie de Mandie Fletcher. Avec Jennifer Saunders, Joanna Lumley, Kate Moss. 1h30.

> Consultez l'horaire du film

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • L' A B C d'<em>Absolutely Fabulous</em>

    Nouvelles

    L' A B C d'Absolutely Fabulous

    Après le Brexit, un autre événement british va bientôt secouer le monde: l'arrivée d'Absolutely Fabulous au cinéma (le 22 juillet... »

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer