Mobile étoile: unis par la musique ***

Après les mélodies de La passion d'Augustine qui ont touché le coeur... (PHOTO FOURNIE PAR SÉBASTIEN RAYMOND)

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR SÉBASTIEN RAYMOND

La PresseCatherine Schlager 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après les mélodies de La passion d'Augustine qui ont touché le coeur des votants, dimanche, au Gala du cinéma québécois, c'est au tour de celles de Mobile étoile de ravir les spectateurs. Cette coproduction franco-québécoise de Raphaël Nadjari, tournée majoritairement au Québec avec des acteurs pour la plupart québécois, accorde en effet une large place aux chants liturgiques.

Le cinéaste français a collaboré avec la soprano Natalie Choquette, qui assure la direction musicale du film. Celle-ci double également l'actrice Géraldine Pailhas (Jeune et jolie, L'adversaire), qui incarne avec beaucoup de crédibilité la soprano Hannah Hermann.

Cette Française établie à Montréal est mariée au professeur de musique et pianiste Daniel Dussault (Luc Picard). Ensemble, ils dirigent l'ensemble musical Les cantiques, dont fait partie leur fils violoniste David (Alexandre Sheasby). La musique occupe nécessairement une très grande place au coeur de la dynamique familiale.

Vivotant grâce à leurs petits spectacles, espérant de maigres subventions qui se font attendre, l'ensemble recrute Abigail (Éléonore Lagacé), une jeune surdouée. Celle-ci sera appelée à interpréter en duo une ancienne partition retrouvée par Samuel (le musicien Paul Kunigis), l'ancien professeur de chant d'Hannah.

Signant ici un premier film en français (après quelques longs métrages en anglais et en hébreu), Raphaël Nadjari adopte une approche sobre et intimiste. Le scénario, improvisé en grande partie par les acteurs (plusieurs nouveaux visages), ne comporte pas de grands développements; l'histoire se veut toute simple. Même chose pour la mise en scène dépouillée de tout artifice.

Après les mélodies de La passion... (PHOTO FOURNIE PAR SÉBASTIEN RAYMOND) - image 2.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR SÉBASTIEN RAYMOND

La musique occupe tout l'espace. De longues séquences musicales (qui pourront en rebuter certains) laissent parler la musique en montrant Les cantiques tantôt au travail, tantôt en spectacle. Raphaël Nadjari a voulu aborder le rapport à la musique et les tensions au sein d'un ensemble musical.

Après Les mauvaises herbes sorti il y a deux semaines, Luc Picard, absent des écrans depuis La maison du pêcheur en 2013, effectue un retour en force. L'acteur a brièvement étudié le piano pour ce rôle. Il s'exécute d'ailleurs à quelques reprises avec beaucoup de crédibilité. Tout comme il jongle à merveille avec l'aspect improvisé du film. Quant à Éléonore Lagacé (La voix30 vies), fille de Natalie Choquette, elle est tout simplement bourrée de talent et lumineuse.

Malgré certaines longueurs et quelques intrigues inutiles, Mobile étoile ravira les amants de la musique et les autres spectateurs curieux de découvrir le milieu musical.

* * *

Mobile étoile. Drame musical de Raphaël Nadjari. Avec Géraldine Pailhas, Luc Picard, Éléonore Lagacé. 1h59.

Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer