The Lady in the Van: pour Dame Maggie... ***

La PresseMarc-André Lussier 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On ne peut guère reprocher à Maggie Smith de «faire» du Maggie Smith. La grande dame de théâtre et de cinéma possède cette faculté bien particulière d'imposer en moins de deux sa personnalité d'actrice dans un personnage.

Elle connaissait d'ailleurs déjà très bien celui qu'elle incarne dans The Lady in the Van. La comédienne lui avait déjà prêté ses traits sur scène à Londres, il y a une quinzaine d'années. On ne s'étonnera guère du fait que cette immense actrice constitue le principal atout de cette adaptation cinématographique.

L'écrivain Alan Bennett s'est inspiré d'un épisode qu'il a lui-même vécu il y a une quarantaine d'années pour raconter l'histoire d'une sans-abri. Avant d'être une pièce de théâtre, puis, maintenant, un long métrage, The Lady in the Van a d'abord été un récit autobiographique publié sous la forme d'un livre.

C'est que le dramaturge a été surpris de voir, un jour, une vieille dame au volant d'une camionnette délabrée se garer dans la rue, en face de sa maison. Il a donné à cette dernière la permission d'avancer son taudis roulant et de l'installer dans l'allée de son garage pendant quelques semaines. Miss Shepherd (Dame Maggie Smith) est finalement restée là 15 ans.

On assistera ainsi à l'évolution d'une amitié inattendue entre cette femme entêtée, qui croit parfois que la Vierge Marie lui parle directement, et cet homme de lettres dont les interrogations existentielles sont telles qu'il se donne parfois la réplique à lui-même. L'excellent Alex Jennings, surtout vu dans des séries britanniques jusqu'à maintenant, interprète ainsi les deux facettes d'un même personnage.

The Lady in the Van... (PHOTO FOURNIE PAR TRISTAR PRODUCTIONS) - image 2.0

Agrandir

The Lady in the Van

PHOTO FOURNIE PAR TRISTAR PRODUCTIONS

Peu distinctif

Nicholas Hytner (The Madness of King George) n'est pas étranger à l'univers d'Alan Bennett. II y a 10 ans, le réalisateur a travaillé en étroite collaboration avec le dramaturge afin de porter à l'écran sa pièce The History Boys

The Lady in the Van, qui emprunte parfois les allures d'un téléfilm, ne se distingue guère du côté de la réalisation. 

Cela dit, Hytner a quand même eu le bon goût d'éviter les pièges du sentimentalisme.

Maggie Smith semble d'ailleurs prendre un plaisir fou à se glisser dans les hardes d'une femme à l'hygiène douteuse, pour qui le regard d'autrui n'a strictement aucune importance. Miss Shepherd se fait aussi un devoir de renvoyer une image peu réconfortante à la figure de ceux qui espèrent la voir regagner les rangs de la société «normale».

À vrai dire, l'actrice attire tellement l'attention que le point d'ancrage du film - Bennett lui-même - s'en trouve déplacé. Si la vraie Miss Shepherd était aussi colorée que l'interprétation qu'en fait Maggie Smith, on peut facilement comprendre l'écrivain de s'être intéressé à elle.

* * *

DRAME. The Lady in the Van (V.F.: La dame à la camionnette). De Nicholas Hytner. Avec Maggie Smith, Dominic Cooper, James Corden et Jim Broadbent. 1h44.

> Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer