Avril et le monde truqué: la magie de la 2D ***1/2

La PresseMario Cloutier 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Merveilleux film d'animation que cet Avril primé à Annecy en 2015. Le film démontre que la 2D possède des secrets que la 3D n'a pas encore réussi à percer.

Dans le monde du cinéma d'animation, il y a des résistants. Ceux et celles qui croient encore aux qualités du dessin comme matière première pour créer une histoire originale capable d'émouvoir petits et grands. C'est le cas d'Avril et le monde truqué, un film fabriqué en grande partie à Montréal. 

Le récit se déroule en 1941 dans un Paris figé à l'âge de la vapeur, mais possédant deux tours Eiffel. Les savants de ce monde ont disparu et ils n'ont donc pas encore inventé l'électricité. 

Orpheline, la jeune Avril (Marion Cotillard), elle-même fille et petite-fille de scientifiques (Macha Grenon et Olivier Gourmet), poursuit ses propres recherches de son côté. Elle sera aidée par un jeune voyou (Marc-André Grondin) contre Rodrigue le varan. En cours d'aventure, c'est sa famille et la planète qu'elle saura sauver. 

Pas de trace d'accent québécois, cependant. Nos acteurs montréalais, comme les autres d'ailleurs, adoptent sans problème un accent de français international, empêchant tout couac de se produire.

Dans cet univers sépia, les animaux parlent et les lézards sont les méchants qui veulent contrôler la terre. Le grand-père gâteau est plus rusé que le policier pansu. La jeune héroïne est délurée et son chat, philosophe.

Merveilleux film d'animation que cet... (IMAGE FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS) - image 2.0

Agrandir

IMAGE FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILMS

Imaginaire débordant

Avril et le monde truqué raconte une histoire quelque peu convenue qui s'étire un peu, mais diable que ce charmant long métrage sait séduire par son riche univers visuel, inspiré de celui du bédéiste Tardi, son esthétique rétro-futuriste des plus réussies et son regard tendre et d'un humour bon enfant.

Hors de l'hyperréalisme de personnages en animation 3D, la 2D permet aux cinéastes de déployer un imaginaire fantaisiste débordant. Ces techniques d'une autre époque, diront certains, ont ce quelque chose de nostalgique, mais aussi de riche et évocateur. 

L'émotion et l'élégance esthétique priment ici. Ce monde truqué, rempli d'édifices et de véhicules merveilleusement invraisemblables, nous renvoie à un paradis perdu, celui du plaisir simple et réconfortant de dessiner.

* * * 1/2

Film d'animation. Avril et le monde truqué. De Franck Ekinci et Christian Desmares. 1h45.

Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer