En quête de sens: révolution intérieure ***

La TribuneSteve Bergeron 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steve Bergeron</p>
Steve Bergeron
La Tribune

En quête de sens n'est certes pas le premier documentaire sur les dérives du capitalisme (et sûrement pas le dernier). Mais c'est l'un des rares qui osent s'aventurer sur les sentiers plus délicats de la spiritualité, ce qui lui donne un angle particulier et une pertinence nouvelle.

Ainsi, le long métrage de 87 minutes, présenté comme un film routard et un parcours initiatique, s'attarde davantage sur les motivations intérieures qui poussent de plus en plus de penseurs et d'acteurs à prôner, entamer et vivre un virage important par rapport au néolibéralisme.

Ce n'est pas tant la thèse de départ des deux coréalisateurs français, Nathanaël Coste et Marc de la Ménardière, qu'un constat fait sur le terrain : devant la crise économique et écologique, de nombreux tenants de la nécessité et de l'urgence d'un changement, de partout dans le monde, appuient leur démarche sur des valeurs spirituelles et des principes philosophiques forts.

Terrain miné s'il en est, puisque l'on risque de franchir la frontière de la foi et des croyances personnelles. Un écueil sur lequel le tandem s'accroche parfois.

Les efforts pour contrebalancer l'ésotérique par le rationnel sont évidents.

La guide spirituelle est ainsi suivie par l'astrophysicien; le chaman, par l'historien. Une partie du discours du biologiste cellulaire Bruce Lipton, qui estime que le mode de fonctionnement des cellules prouve l'existence de Dieu, est tenue à l'écart.

Bref, un documentaire d'opinion, où l'on a gardé les extraits qui appuient ce qu'on voulait démontrer, mais qui n'est pas totalement dénué de rigueur journalistique dans sa recherche de nombreux points de vue.

En quête de sens... (Photo fournie par Kamea Meah Films) - image 2.0

Agrandir

En quête de sens

Photo fournie par Kamea Meah Films

Mi-biographique

Le film crée aussi une rapide proximité par sa composante mi-biographique. En quête de sens prend naissance dans la réelle prise de conscience de Marc de la Ménardière qui, plus ou moins satisfait de son boulot en développement commercial à New York, reçoit la visite de son ami Nathanaël, cinéaste indépendant qui vient de terminer un film sur l'accès à l'eau en Inde. Alors cloué au lit par une blessure, le vendeur d'eau embouteillée se fait suggérer par son ami une liste de documentaires (The CorporationFood Inc.The World According to Monsanto, etc.). Il décide ensuite de tout plaquer et les deux amis partent réaliser ce film en Inde, en Amérique centrale, en France et en Californie, notamment pour répondre à la quête de sens de Marc.

Réalisé à petit budget de façon indépendante, en partie grâce au sociofinancement (près de 1000 internautes y ont contribué), En quête de sens ne se démarque pas par sa narration généralement linéaire, mais plutôt par le choix des interlocuteurs, les plus pertinents demeurant ceux qui concrétisent leurs idées et théories, la physicienne indienne Vandana Shiva en tête. La qualité des images est souvent étonnante pour un film réalisé avec si peu de moyens. Et alors que certains documentaires cousins laissent le spectateur dans la peur, l'abattement et l'angoisse, En quête de sens a le mérite d'être plus lumineux et d'ouvrir sur les possibles.

* * *

DOCUMENTAIRE. En quête de sens. De Nathanaël Coste et de Marc de la Ménardière. 1h27.

> Consultez l'horaire du film

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer