Miss You Already: l'amitié, à la vie, à la mort

Drew Barrymore et Toni Collette forment un duo... (PHOTO FOURNIE PAR ROADSIDE ATTRACTIONS)

Agrandir

Drew Barrymore et Toni Collette forment un duo inséparable dans le film Miss You Already.

PHOTO FOURNIE PAR ROADSIDE ATTRACTIONS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sonia Sarfati
La Presse

Milly et Jess sont très différentes l'une de l'autre. Mais elles sont quand même amies depuis toujours. Elles ont tout partagé et vécu ensemble: des vêtements aux secrets, des fous rires aux soirées trop arrosées... et même certains petits amis. Aujourd'hui adulte, la première a deux enfants et une carrière de haut vol dans l'industrie de la musique; la seconde a tenté en vain de devenir mère et a adopté un mode de vie plus bohème. C'est alors que le destin frappe. Milly est atteinte d'un cancer. Elles étaient amies à la vie, à la mort. L'expression prend ici tout son sens.

Réalisé par Catherine Hardwicke, Miss You Already suit les hauts et les bas de cette amitié féminine prise dans la tourmente, portée par Drew Barrymore (Jess) et Toni Collette (Milly). Cette dernière a répondu par courriel aux questions de La Presse.

Il semble que vous soyez tombée amoureuse de ce projet dès que vous en avez lu le scénario. Pourquoi?

Cette histoire a parlé à mon âme. C'est une histoire d'amitié au féminin, ce que l'on voit rarement et qui est, dans ce cas-ci, traité de façon magnifiquement juste. De plus, le ton est original et particulièrement réaliste étant donné le sujet. C'est un film qui, inconsciemment et sans un gramme de sentimentalisme, parvient à encapsuler la vie, la mort et tout ce qui se trouve entre les deux. Le scénario m'a fait rire et pleurer dans une égale mesure. Je n'ai pas eu le choix. Je l'ai tout simplement adoré.

Vous deviez jouer Jess, le personnage qui est finalement allé à Drew. Et vous êtes devenue Milly. Que s'est-il passé?

Pour quelque raison que ce soit, personne ne voulait jouer Milly. Les actrices se désistaient les unes après les autres. J'ai été attachée au rôle de Jess pendant des années, mais je voulais aussi que le film se fasse. J'avais joué une série de femmes fortes, solidaires et capables, des femmes comme Jess... et je me suis dit qu'au bout du compte, le défi serait plus grand, pour moi, de jouer quelqu'un comme Milly. Une fois que cette décision a été prise, tout est tombé en place rapidement avec Drew. Nous avons commencé à tourner neuf semaines plus tard. C'était le destin.

Milly n'est pas la plus sympathique des femmes. Elle a des défauts... et, pour cela, n'en est que plus réaliste.

Je suis entièrement d'accord. J'aime sa complexité et le fait que, même si elle traverse des moments révélateurs pour elle, elle demeure narcissique et abrasive. C'est très honnête à cet égard. Et ultimement, ç'a été extrêmement vivifiant à jouer. Un high incroyable.

À cause de la maladie, Milly change quand même sur certains aspects, ne serait-ce que physiquement. Pouvez-vous parler de ce que cela a exigé de votre part?

J'ai perdu du poids en mangeant moins et en m'entraînant plus. Milly est plutôt prétentieuse, son apparence a beaucoup d'importance pour elle. Il lui est incroyablement difficile de voir son corps changé par la maladie, ce qui se traduit par des glissements, des dérapages psychologiques aux proportions massives. Cela la mène à des explorations que les autres pourraient considérer comme de mauvaises prises de décision. Pour moi personnellement, jouer cela a eu des effets qui ont duré plus longtemps que je ne l'aurais cru. C'est intense de réfléchir sur la mortalité de façon directe et solide. J'ai adoré.

Quels ont été les défis de ce tournage?

Il n'y a eu aucun défi qui n'a été agréable. Je voulais simplement être sûre de traiter avec respect cette réalité qui est de vivre avec le cancer. J'ai parlé à beaucoup, vraiment beaucoup de personnes qui ont vécu cela et m'ont généreusement donné de leur temps et leur histoire. Ça n'a pas de prix. Jan Sewel, ma formidable conceptrice maquillage/coiffure, m'a pour sa part aidée dans la transformation physique de Milly au fil du récit. J'ai rasé ma tête dans la scène que l'on voit à l'écran. Puis, ç'a été une succession de perruques et de prothèses, des heures de maquillage pour rendre ma peau grisâtre et tirée, pour faire apparaître des marques de piqûres sur mes bras, des cicatrices... La totale!

Il y a une chimie formidable entre Drew et vous, à l'écran. Pourtant, vous ne connaissiez pas vraiment avant ce tournage...

En effet. Nous nous étions croisées à quelques reprises et nous avons des amis communs, mais ça n'a rien à voir avec ce que partagent Milly et Jess. Je lui ai écrit pour lui demander de considérer ce film et je lui ai expliqué pourquoi ce projet était intéressant, rare et important. Nous avons échangé quelques courriels par la suite, puis avons eu une semaine de répétitions à Londres. Cette chimie entre deux acteurs est impossible à prévoir, mais ça a cliqué entre nous immédiatement. Nous nous sommes mutuellement embrasées. Et c'est devenu plus fort et plus profond au fil du tournage. En fait, nous sommes maintenant de grandes et vraies amies. J'adore cette femme. Elle m'est très chère, elle est incroyablement profonde et est inspirante dans son enthousiasme inné pour la vie.

Irremplaçable

Cote La Presse

Tandis qu'elle tente désespérément d'avoir un enfant avec son conjoint, une Américaine ayant grandi à Londres supporte sa meilleure amie, mère de...
Fiche du film
Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer