À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      Maria de Medeiros: la passion de Beckett

      L'actrice portugaise Maria de Medeiros, connue notamment pour... (Photo: Martin Chamberland, La Presse)

      Agrandir

      L'actrice portugaise Maria de Medeiros, connue notamment pour son rôle dans Pulp Fiction (1994), n'en est pas à son premier tournage au Québec, puisqu'elle était de la distribution du Polygraphe, de Robert Lepage.

      Photo: Martin Chamberland, La Presse

      Partager

      Lorsque la comédienne portugaise Maria de Medeiros affirme qu'elle aime Montréal, ce n'est pas pour faire joli. Elle a séjourné plusieurs fois ici et noué des amitiés. Elle était de passage encore la semaine dernière pour le tournage du film Meeting With a Young Poet de Rudy Barichello. La Presse l'a rencontrée.

      Comme bien des artistes, Maria de Medeiros est fascinée par l'univers du dramaturge Samuel Beckett. Elle n'a donc pas hésité longtemps lorsqu'on lui a proposé un rôle dans Meeting With a Young Poet, long métrage du réalisateur Rudy Barichello.

      «Toutes les occasions sont bonnes pour revenir à Montréal, une ville que j'adore. Mais si, en plus, c'est pour un film sur Beckett, je ne pouvais être plus heureuse», raconte la comédienne, rencontrée entre le tournage de deux scènes au cinéma Impérial, un endroit qu'elle connaissait déjà pour avoir fait partie, en 2000, du jury du Festival des films du monde.

      Tournée en anglais, l'oeuvre de M. Barichello (Alegría) raconte l'histoire de Paul (Vincent Hoss-Desmarais), jeune homme dont la vie est transformée le jour où il rencontre son idole, Samuel Beckett (Stephen McHattie), dans un café. Un jour, la route de Paul croise celle de Lucia (Maria de Medeiros), autre passionnée du dramaturge irlandais. Elle tient plus que tout à interpréter le personnage de Krapp dans la pièce La dernière bande.

      «Lucia amorce le film en interprétant Winnie dans Oh les beaux jours. Mais elle veut absolument faire Krapp, raconte Mme de Medeiros. Pour elle, ce personnage est Beckett lui-même. Elle a envie d'approcher au plus près de ce qu'est Beckett. Pour cela, elle entre en contact avec Paul, à qui Beckett aurait remis son oeuvre pour en faire son exécuteur artistique. Elle le séduit pour jouer dans la pièce, mais entre-temps, ils tombent amoureux [rires].»

      Pourquoi tant d'intérêt autour de ce Prix Nobel de littérature? «Parce que son théâtre est fascinant et magnifique, lance Rudy Barichello. Son propos fondamental est de dire que malgré le désespoir et le fait que nous allons tous mourir, il n'y a rien d'autre à faire tous les jours que ce que nous avons à faire. Au fond, seules sont importantes les petites choses de l'existence.»

      Barichello estime d'ailleurs qu'il y a une cohérence entre l'auteur et l'homme. «Contrairement à ce qu'on pouvait s'imaginer, Beckett n'était pas du tout un homme austère ou un ermite, dit-il. Il faisait la fête, il buvait du scotch, il passait ses nuits à se promener dans Paris avec Riopelle et Giacometti à chanter, à boire et à jouer aux échecs.»

      Passion d'étudiante

      À 47 ans, Maria de Medeiros a une longue feuille de route. La comédienne est aussi réalisatrice et chanteuse et elle a déjà présenté son spectacle à la Cinquième Salle de la Place des Arts. Les cinéphiles l'auront vue dans Pulp Fiction de Quentin Tarantino, Le polygraphe de Robert Lepage et Poulet aux prunes de Marjane Satrapi.

      Son intérêt pour Beckett remonte à loin. Étudiante au conservatoire à Paris, elle lui avait consacré un moyen métrage de son cru intitulé Fragment II.

      Elle ressent donc des affinités avec Lucia. «Elle me ressemble un petit peu, dit-elle de son personnage. En raison de cette passion pour Beckett, mais aussi parce qu'elle est très ludique, très joueuse. Elle prend la vie comme un jeu. C'est un genre que j'aime beaucoup interpréter.»

      Mme de Medeiros ne connaissait pas Rudy Barichello. C'est le coscénariste du film, Marcel Beaulieu, qui l'a mise en contact avec le réalisateur. «J'avais joué dans À l'abri de la tempête, très beau film que Marcel avait coscénarisé», dit-elle.

      Du film Meeting With a Young Poet, elle se dit émerveillée. «C'est un film très artistique, lance-t-elle. Les décors, la lumière, la photo [de Michel La Veaux], la mise en scène; tout est beau et créatif. Et Rudy est d'une grande sensibilité. Il a les mots justes pour parler aux acteurs.»

      Produit par Item 7 (Rebelle, Café de Flore), Meeting With a Young Poet sortira à l'automne 2013.

      Partager

      publicité

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      publicité

      Autres contenus populaires

      image title
      Fermer