Festival d'Annecy: des prix pour trois films québécois

Avril et le monde truqué se déroule à... (PHOTO FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILM)

Agrandir

Avril et le monde truqué se déroule à Paris dans les années 40, où tout s'est figé dans le... XIXe siècle.

PHOTO FOURNIE PAR MÉTROPOLE FILM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avril et le monde truqué, une coproduction France-Canada dont une partie de la conception a été faite à Montréal, a remporté le week-end dernier le Cristal (premier prix) du meilleur long métrage au Festival international du film d'animation d'Annecy, en France.

Le court métrage Mynarski chute mortelle du Montréalais Matthew Rankin a par ailleurs été récompensé du prix Off-Limits. Un prix spécial a aussi été accordé à Sarah Van den Boom pour Dans les eaux profondes, oeuvre coproduite par l'ONF.

Le prix Cristal remporté par Avril et le monde truqué est très prestigieux, le festival d'Annecy étant à l'animation ce que Cannes est au cinéma international. 

C'est la première fois qu'un film produit au Québec remporte cette récompense.

« Nous sommes très fiers de rapporter au Québec ce prestigieux prix, dit le producteur Brice Garnier, de Kaibou Production. Ce très beau film, qui respecte et met en valeur le style de Tardi, est le résultat d'une très belle aventure humaine entre la Belgique, la France et le Québec ainsi que du travail des comédiens, qui sont sensationnels et nous font vivre une superbe histoire. »

Réalisé par Frank Ekinci et Christian Desmares, le film est en effet inspiré du monde de Tardi, qui en est le concepteur graphique. L'histoire est campée à Paris dans les années 40, où tout s'est figé dans le... XIXe siècle. Avril (voix de Marion Cotillard) est une jeune fille qui part à la recherche de ses parents, des scientifiques disparus comme plusieurs de leurs collègues.

Avril traverse alors une Ville Lumière à la fois reconnaissable et transformée avec ses tours Eiffel jumelles, son Grand Palais et son Opéra Garnier entre lesquels se déplacent dirigeables et curieuses machines à vapeur.

À Montréal, le studio d'animation TouTenKartoon Canada a signé 35 des 90 minutes de la production en plus d'y intégrer des éléments de 3D. La signature québécoise s'exprime aussi par les voix de Marc-André Grondin, Macha Grenon et Benoît Brière. Les comédiens Jean Rochefort, Bouli Lanners et Olivier Gourmet prêtent aussi leur voix aux personnages.

Distribué par Métropole, le film prendra l'affiche le 19 février 2016 au Québec.

Mynarski chute mortelle

Par ailleurs, Mynarski chute mortelle, film déjà bardé de plusieurs prix avant son arrivée à Annecy, raconte de façon surréaliste les exploits d'Andrew Mynarski, un (réel) pilote d'avion originaire de Winnipeg et héros de la Seconde Guerre mondiale.

Cette oeuvre est composée de 21 000 photogrammes peints à la main. Par courriel, Matthew Rankin raconte avoir utilisé de l'eau de Javel pour travailler directement sur la pellicule de son film. Utilisé ici comme de la peinture, ce produit permet de détruire, artistiquement parlant, l'émulsion cinématographique.

Or, rappelle le cinéaste, l'eau de Javel est une invention de Claude Berthollet, né près d'Annecy. « Il y a quelque chose de cosmique qui m'a indiqué le chemin de la Venise des Alpes », conclut le cinéaste. Ce dernier en était à sa première présence à Annecy.

M. Rankin entreprendra sous peu le tournage d'un premier long métrage intitulé The Twentieth Century. Il s'agit d'une fantaisie historique inspirée de la vie de l'ancien premier ministre canadien William Lyon Mackenzie King.

Dans les eaux profondes a par ailleurs remporté le prix Festival Connexion - région Rhônes-Alpes.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer