Ciné-Québec rendra hommage à Guy Gagnon

Guy Gagnon... (Photo: David Boily, La Presse)

Agrandir

Guy Gagnon

Photo: David Boily, La Presse

À l'occasion de sa 9e présentation, Ciné-Québec, rendez-vous des propriétaires de salles de cinéma, rendra hommage à Guy Gagnon. Propriétaire du cinéma Carrefour du Nord à Saint-Jérôme, ce dernier est reconnu autant comme bâtisseur dans le domaine du septième art québécois que pour son sens aigu de l'innovation dans la gestion de salles.

Fort d'une carrière de plus de 30 ans, M. Gagnon a commencé dans le métier à la salle de cinéma de sa famille, à Roberval, et a occupé différents postes chez Cineplex Odéon avant de devenir président et chef de la direction d'Alliance Vivafilm.

Depuis 1991, il dirige le cinéma Carrefour du Nord où, il y a deux ans, il a ouvert une salle au nom de Denys Arcand. Il est également associé au complexe cinématographique de Beloeil.

«Guy fut mon complice durant plus de 10 ans chez Alliance. Lorsqu'il est arrivé à la présidence, les choses ont cliqué instantanément entre nous. J'ai adhéré à son objectif de mettre l'accent sur le cinéma québécois et ce furent [au début des années 2000] des années extraordinaires», indique Patrick Roy, président actuel des Films Séville, le distributeur qui a acheté les intérêts d'Alliance en 2013.

Joint par La Presse, Guy Gagnon accueille cette annonce avec un mélange de joie et d'humilité. «C'est très glorifiant d'être ainsi reconnu par ses pairs», dit-il.

Prendre des risques

M. Gagnon rappelle qu'à son arrivée chez Alliance, le cinéma québécois était malmené. «Un de mes plus gros combats fut de sortir le cinéma québécois des dates restantes. On a pris des risques, comme le fait de programmer Séraphin à Noël, et on a eu raison de le faire.»

Quant à la gestion des salles, M. Gagnon estime qu'il faut innover sans cesse pour maintenir l'intérêt de la clientèle. «Aujourd'hui, les cinémas maison sont très perfectionnés, dit-il. Les spectateurs doivent donc trouver dans les salles un niveau de confort supérieur à celui de la maison. C'est ce que j'ai fait dans les dernières années en investissant 5,7 millions pour rénover mes huit salles et en construire une neuvième. Chez nous, les sièges sont pratiquement des La-Z-Boy...»

Ciné-Québec a lieu chaque année en janvier. Pour les distributeurs, c'est l'occasion de présenter aux propriétaires de salles les films québécois à venir. L'événement commence aujourd'hui à Saint-Sauveur (M. Gagnon sera fêté ce soir) et se déroule jusqu'au 31 janvier.




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer