François Létourneau et Gilbert Sicotte dans Paul à Québec

François Létourneau interprétera Paul, le célèbre personnage de... (Photo: David Boily, archives La Presse)

Agrandir

François Létourneau interprétera Paul, le célèbre personnage de Michel Rabagliati, au grand écran. «J'avais François à l'esprit dès le début du projet», a avoué le bédéiste.

Photo: David Boily, archives La Presse

Partager

François Létourneau et Gilbert Sicotte partageront la vedette du film Paul à Québec, adaptation de la bande dessinée de Michel Rabagliati, a appris La Presse.

Létourneau (Québec-Montréal, Les invincibles) incarnera le rôle de Paul, alors que Gilbert Sicotte (Le vendeur) défendra le personnage de Roland Beaulieu, son beau-père souffrant d'un cancer en phase terminale.

Pour Michel Rabagliati, qui cosigne le scénario avec le réalisateur François Bouvier (Maman last call, 30 vies), le choix de Létourneau était pratiquement naturel. Plusieurs autres noms ont été évoqués, mais celui de Létourneau revenait constamment, dit-il.

«J'avais François à l'esprit dès le début du projet, indique le bédéiste en entrevue dans son atelier. François, c'est le bon gars avec ce côté enfant, cette candeur qu'on retrouve chez Paul. Il a l'oeil brillant, est toujours un peu surpris. Paul est un personnage assez féminin, avec un côté intérieur très fort et une certaine fragilité.»

François Létourneau se dit d'autant plus heureux d'avoir obtenu le rôle que c'est justement par Paul à Québec qu'il a découvert l'univers de Rabagliati. «J'avais reçu la bande dessinée en cadeau et l'avais trouvée magnifique, dit-il. Mais plus encore, et c'est rare que ça m'arrive comme acteur, je me voyais dans ce personnage. Je me disais que je serais capable de le jouer.»

Quant à Gilbert Sicotte, il a découvert Paul (et Roland) par le scénario. Et fut dès lors happé! «Dès le départ, ça m'a beaucoup allumé, dit-il. Il y a là-dedans un langage de cinéma des plus intéressants. On y trouve une couleur qui appartient à notre quotidien.»

Michel Rabagliati mentionne que le film s'écartera quelque peu de l'album. Ainsi, le Paul du film sera plus en évidence que dans le livre. En effet, dans ce tome, Paul est en retrait; c'est la maladie de Roland et l'impact sur sa famille immédiate (conjointe, enfants) qui sont mis à l'avant-plan.

«Pour les besoins du film, on ramène Paul en avant de l'histoire, explique M. Rabagliati. Il va, par exemple, travailler dans une imprimerie tout en ayant toujours à l'esprit l'idée de faire des bandes dessinées. L'aventure familiale qu'il va vivre va faire décoller ce projet. On a aussi puisé à gauche et à droite dans d'autres tomes pour nourrir le scénario.»

Le producteur André Rouleau (Caramel Films) apprécie cette ouverture d'esprit du bédéiste. «Parfois, c'est compliqué avec certains auteurs d'adapter leur oeuvre pour le cinéma, dit-il. Mais Michel a compris le processus à suivre.»

Le bédéiste n'a jamais caché que toutes les aventures de Paul sont inspirées de sa vie. Son beau-père est effectivement décédé du cancer il y a quelques années. Tous s'entendent pour dire qu'en dépit du sujet lourd, l'histoire est avant tout une ode à la vie.

Le film sera tourné en live action avec une ouverture animée que créera M. Rabagliati. Comme dans le livre, l'histoire se passera à Saint-Nicolas, près de Québec.

Caramel Films coproduit le projet avec La Boîte de prod, maison de Karine Vanasse et Nathalie Bustos. La date du tournage dépendra de l'accord au financement des institutions.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer