La chute de l'empire américain aux Oscars?

Alexandre Landry et Maripier Morin dans La chute... (Photo fournie par les Films Séville)

Agrandir

Alexandre Landry et Maripier Morin dans La chute de l'empire américain, film de Denys Arcand

Photo fournie par les Films Séville

La course à la soumission en vue de l'Oscar du meilleur film en langue étrangère est déjà bien commencée. Quelques pays ont déjà annoncé les longs métrages qui les représenteront.

Sans surprise, le Japon a choisi de miser sur Une affaire de famille, lauréat de la Palme d'or du Festival de Cannes (et aussi un grand succès public au Japon et en Chine). La Turquie enverra Le poirier sauvage, la nouvelle offrande du chef de file du cinéma turc, Nuri Bilge Ceylan, et la Belgique, Girl, de Lukas Dhont. Jeudi, l'Allemagne a annoncé que Never Look Away, de Florian Henckel von Donnersmarck (lauréat de l'Oscar en 2007 grâce à La vie des autres), participera à la course.

Au Canada, la sélection s'effectue habituellement vers la fin du mois de septembre. Rappelons que pour être admissible, un film doit avoir tenu l'affiche dans au moins une salle sur le territoire national pendant une semaine, avant la date butoir du 30 septembre.

Pour l'instant, le choix logique se porterait sur La chute de l'empire américain, d'autant que le film Denys Arcand, s'il était choisi par le comité canadien, bénéficierait de l'appui - et de la machine qui l'accompagne - de son distributeur américain, Sony Pictures Classics. Mais Chien de garde, La disparition des lucioles et - pourquoi pas - La Bolduc et 1991 pourraient aussi faire partie de la discussion. À suivre...




la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer