Course aux Oscars: Hochelaga, terre des âmes sera éligible

Hochelaga, terre des âmes... (Photo fournie par Les Films Séville)

Agrandir

Hochelaga, terre des âmes

Photo fournie par Les Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le producteur Roger Frappier a confirmé à La Presse la volonté de prendre des mesures spéciales afin qu'Hochelaga, terre des âmes, le film fresque de François Girard, puisse participer à la prochaine course aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Selon les règles de l'Académie, le comité canadien doit choisir un film tourné dans une langue autre que l'anglais, qui a tenu l'affiche dans une salle de cinéma pendant au moins une semaine sur le territoire entre le 1 octobre 2016 et le 30 septembre 2017.

Or, la sortie en salles du nouveau film de François Girard ne serait pas prévue avant l'hiver. C'est dire qu'après sa grande première montréalaise le 6 septembre, et sa présentation torontoise au TIFF, le long métrage prendra l'affiche quelque part dans une salle au Canada afin de répondre aux critères d'admissibilité de l'Académie.

Il y a dix ans, L'âge des ténèbres, un film de Denys Arcand, avait suivi le même parcours en prenant l'affiche dans une salle de Grande Prairie en Alberta - à cinq heures de route d'Edmonton - trois mois avant sa sortie au Québec.

Le nouveau film de Francis Leclerc, Pieds nus dans l'aube, dont la sortie est prévue le 27 octobre, emprunterait aussi la même méthode.

Quel film choisir?

Des productions comme 1:54 (Yan England), Nelly (Anne Émond), C'est le coeur qui meurt en dernier (Alexis Durand-Brault), Iqaluit (Benoît Pilon), Et au pire, on se mariera (Léa Pool) et Les rois mongols (Luc Picard) sont déjà admissibles. Avec un peu d'audace, le comité pourrait aussi se tourner vers des oeuvres plus «radicales» comme Ceux qui font les révolutions à moitié n'ont fait que se creuser un tombeau (Mathieu Denis et Simon Lavoie) ou Le problème d'infiltration (Robert Morin).

Les récompenses internationales et les comédies populaires faisant rarement bon ménage, il serait vraiment étonnant que De père en flic 2 (Émile Gaudreault) soit pris en considération, malgré ses six millions de dollars de recettes au box-office.

Rappelons que la Suède a déjà choisi son candidat: The Square de Ruben Östlund, film lauréat de la Palme d'or du Festival de Cannes. Hier, l'Allemagne a annoncé la sélection d'In the Fade, un film de Fatih Akin dont la tête d'affiche, Diane Kruger, a obtenu le prix d'interprétation féminine sur la Croisette.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer