D'autres Québécois qui pourraient gagner un Oscar

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même si les projecteurs sont surtout braqués sur Denis Villeneuve, il convient de rappeler que plusieurs autres artisans québécois pourraient mettre la main sur une précieuse statuette dorée, dimanche soir. Mis à part Theodore Ushev, en nomination pour Vaysha, l'aveugle, un film produit par l'Office national du film, tous ces candidats doivent leur sélection à Arrival. Les voici.

Sylvain Bellemare (à droite) est en nomination dans... (Photo Barbara Doux, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Sylvain Bellemare (à droite) est en nomination dans la catégorie Montage sonore. Sur la photo, il est en compagnie de Bernard Gariépy Strobl.

Photo Barbara Doux, collaboration spéciale

SYLVAIN BELLEMARE

Montage sonore

Première nomination aux Oscars

NUne fois le tournage d'Arrival terminé, Sylvain Bellemare est entré en scène pour effectuer la conception sonore de l'ensemble, incluant l'utilisation de la trame musicale.

« Je travaille beaucoup sur des coproductions, mais je n'avais jamais eu l'occasion de faire partie de l'équipe d'un aussi gros film qu'Arrival. En revanche, j'ai travaillé sur quelques-uns des films précédents de Denis, depuis Un 32 août sur Terre. C'était un peu paradoxal de travailler sur une production de cette nature avec un réalisateur que je connais depuis 20 ans, et avec qui je peux aller prendre une bière ! Pour dimanche, je suis heureux d'avoir eu droit à une sorte de répétition aux BAFTA Awards à Londres ! »

BERNARD GARIÉPY STROBL

Mixage sonore

Première nomination aux Oscars

La tâche de Bernard Gariépy Strobl a été de récupérer tout le travail fait sur le plan sonore et de produire un mixage final.

« Je n'avais jamais eu l'occasion de travailler sur une aussi grosse production moi non plus. Il y avait bien sûr du confort à l'idée de travailler de nouveau avec Denis, mais on se met aussi une grande pression sur les épaules. On ne veut surtout pas le décevoir. On sait aussi que les enjeux sont importants. C'était intéressant de participer à la création d'un environnement sonore qui évoque tous les non-dits de l'histoire. »

PAUL HOTTE

Direction artistique, décors

Première nomination aux Oscars

Paul Hotte exerce sa profession au Québec, mais il travaille presque exclusivement pour des films américains tournés chez nous.

« Je ne reçois pas de propositions de la part des productions québécoises car on m'a très vite associé avec les films américains. The Day After Tomorrow, de Roland Emmerich, a été le premier film dans lequel j'ai eu un poste de chef décorateur. Je travaille seulement à Montréal car, Oscars ou pas, il est très difficile d'obtenir les permis pour travailler aux États-Unis. Je me sens vraiment chanceux d'aller aux Oscars, mais je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre. Lors du déjeuner qu'ils ont organisé pour les finalistes, c'était déjà fort impressionnant. On est traités comme des rois ! »

CLAUDE LA HAYE

Mixage sonore

Première nomination aux Oscars

Sur le plateau d'Arrival, Claude La Haye était chargé de la prise de son directe sur le plateau.

« C'était la première fois que j'avais l'occasion de travailler avec Denis, même si nous nous connaissons depuis longtemps. J'ai travaillé sur des plateaux de films américains tournés au Québec, mais cette fois, c'était différent. Parce que c'est Denis, et qu'il a sa manière. Le niveau de pression est le même, mais comme il y avait une excellente collaboration entre les producteurs et Denis, tout s'est fait dans l'harmonie. Cela dit, les exigences sur le plan sonore étaient différentes, car dans le cas d'Arrival, le son fait partie de la narration. Le fait qu'une production américaine embauche une équipe entièrement québécoise pour la conception sonore a aussi quelque chose d'assez exceptionnel. »

PATRICE VERMETTE

Direction artistique

Deuxième nomination aux Oscars (The Young Victoria, 2010)

Patrice Vermette vient tout juste de terminer à Vancouver le tournage de The Mountain Between Us, premier film américain de Hany Abu-Assad (Paradise Now, Omar), dont les têtes d'affiche sont Idris Elba et Kate Winslet.

« La première fois où je me suis retrouvé en nomination, la surprise était tellement incroyable que j'ai sincèrement cru à une blague. Cette fois, on avait le droit d'espérer. Je suis heureux d'avoir été sélectionné une première fois pour un film historique et, aujourd'hui, pour un film de science-fiction. Ça me plaît beaucoup, car les directeurs artistiques sont facilement liés à un seul genre. Pour la cérémonie, je prévois m'apporter cette fois quelques barres tendres. Parce qu'entre le moment où l'on part pour le tapis rouge et la fin de la cérémonie, ça peut être long ! »

THEODORE USHEV

Court métrage d'animation

Première nomination aux Oscars

À titre de finaliste aux Oscars, Theodore Ushev, réalisateur de Vaysha, l'aveugle, a eu l'occasion de faire la tournée de tous les grands studios d'animation américains et d'y présenter son film. Il est le premier cinéaste d'origine bulgare à décrocher une nomination. Un héros national en Bulgarie.

« On sent vraiment que les gens ici ont un immense respect pour l'ONF. Je n'ai pas le sentiment de faire partie d'une compétition. Si on ne gagne pas, je sais qu'on arrivera deuxième ! lance-t-il en riant. Comme tous les membres votent, et que trois des films sont produits par de grands studios, tout le monde dira qu'il arrive deuxième s'il ne gagne pas ! Je suis un animateur humble. Pour moi, le bonheur, c'est de me cacher dans mon studio et de faire mes dessins. Ici, c'est un peu fou ! On a eu beaucoup de partys, avec beaucoup de vedettes ! »




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer