L'Académie des Oscar doit être plus inclusive, admet sa présidente

L'acteur Chris Pine et la présidente de l'Académie... (Photo Phil McCarten, Reuters)

Agrandir

L'acteur Chris Pine et la présidente de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, Cheryl Boone Isaacs.

Photo Phil McCarten, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sandy Cohen
Associated Press
LOS ANGELES

La présidente de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, Cheryl Boone Isaacs, a finalement répondu à la flopée de critiques liées à l'absence de diversité culturelle parmi les acteurs et actrices qui pourraient être récompensés à l'occasion de la prochaine cérémonie des Oscar.

Elle a affirmé que l'omniprésence des Blancs au sein de ce groupe sélect l'incite à vouloir pousser son organisation à devenir plus inclusive.

Elle a également dit qu'elle souhaitait voir l'industrie du film au grand complet s'efforcer de faire progresser la représentation des différents groupes ethniques.

Mme Boone Isaacs, qui est devenue la première Noire à se hisser à la tête de la prestigieuse Académie des arts et des sciences du cinéma, a tenu de tels propos, vendredi soir, en entrevue à l'Associated Press à propos de la levée de boucliers ayant suivi la présentation des nominations, la veille.

Les 20 acteurs et actrices, qui pourraient voir leurs talents être salués le 22 février, sont tous des Blancs et le dévoilement des vedettes retenues, jeudi matin, a rapidement enflammé le réseau social Twitter.

De plus, la Asian Pacific American Media Coalition a publié un communiqué, le lendemain, dans lequel il est écrit que les nominations constituent «un reflet évident du manque de diversité» au grand écran, mais aussi au sein du groupe de membres chargés de sélectionner les artistes susceptibles de remporter l'une des mythiques statuettes dorées.

Malgré ce que disent les détracteurs de son organisation, Cheryl Boone Isaacs a insisté sur le fait que son équipe se dévoue pour mettre de l'avant une large gamme de voix et d'opinions.

«Au cours des deux plus récentes années, on a réalisé des avancées sans précédent afin de devenir une organisation plus variée et inclusive en admettant de nouveaux membres», a-t-elle spécifié.

Selon un sondage mené en 2012 par le Los Angeles Times, l'Académie des arts et des sciences du cinéma était composée à 94% de Blancs.

Il s'agissait d'hommes dans une proportion écrasante, dont l'âge médian était de 62 ans.

Une enquête plus récente a permis de noter un léger recul de la représentation de cette catégorie de personnes, mais la tendance mettra du temps avant d'être renversée. C'est que l'Académie regroupe près de 7000 membres et qu'elle n'a pas d'exigences spécifiques en lien avec la retraite.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer