Les Golden Globes lancent la saison des prix hollywoodiens

Les experts pariant sur une victoire de Spotlight.... (PHOTO FOURNIE PAR OPEN ROAD FILMS)

Agrandir

Les experts pariant sur une victoire de Spotlight. Ici, une scène du film avec Rachel McAdams, Mark Ruffalo et Brian d'Arcy James.

PHOTO FOURNIE PAR OPEN ROAD FILMS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyne Zablit
Agence France-Presse
Los Angeles

La cérémonie des Golden Globes dimanche va lancer la saison des prix hollywoodiens, les experts pariant sur une victoire de Spotlight et une consécration de Leonardo diCaprio.

Les Golden Globes, prix du cinéma et de la télévision décernés par l'Association de la presse étrangère d'Hollywood (HFPA), offrent un outil de prédiction incertain pour les Oscars, d'autant qu'ils dédoublent les principales récompenses (meilleur film, meilleur acteur ou actrice) en deux catégories: comédie ou drame.

> La liste des nominations

Ils donnent toutefois une bonne indication des films les mieux placés pour figurer au palmarès ou au moins dans les nominations pour les prestigieuses statuettes dorées, qui seront remises cette années le 28 février.

«Historiquement les Globes prédisent 75% des Oscars. C'est un peu l'audition» avant le grand jour, estime Tom O'Neil, du site de pronostics Goldderby.com.

L'an dernier, Boyhood et The Grand Budapest Hotel avaient décroché respectivement le Globe du meilleur drame et de la meilleure comédie, alors que c'est au final Birdman, d'Alejandro Inarritu, qui avait été sacré meilleur film aux Oscars.

L'année DiCaprio?

Les Golden Globes avaient en revanche mieux cerné les futurs lauréats des Oscars en ce qui concerne les acteurs.

Carol, romance sulfureuse entre deux femmes pendant les années 50, part en tête de la course en termes de nominations.

Il est cinq fois nommé, notamment dans la catégorie meilleur réalisateur pour Todd Haynes, tandis que ses deux vibrantes interprètes, Cate Blanchett et Rooney Mara, s'affrontent dans la catégorie meilleure actrice.

C'est toutefois Spotlight, sur l'enquête du Boston Globe qui a révélé le scandale des prêtres pédophiles, qui semble le mieux placé pour emporter le Globe du meilleur film dramatique, selon les pronostics de Goldderby.com.

Un film de journalisme qui a des chances de toucher tout particulièrement les membres de l'Association des la presse étrangère d'Hollywood, qui vote pour ces récompenses.

The Revenant, une quête de vengeance en plein Far-West avec Leonardo DiCaprio dans le rôle principal, ainsi que Room et Mad Max: Fury Road pourraient toutefois lui faire de l'ombre.

Dans la catégorie comédie, The Big Short tient la corde. Cette adaptation d'un best-seller de Michael Lewis sur les quelques investisseurs qui ont vu venir la crise financière de 2007-2009, et en ont profité, met en scène une brassée de stars, comme Brad Pitt (coproducteur), Ryan Gosling, Steve Carell et Christian Bale.

Leonardo DiCaprio fait par ailleurs l'unanimité des pronostiqueurs de Goldderby.com pour le meilleur acteur dramatique, grâce à sa magistrale incarnation du trappeur Hugh Glass dans The Revenant.

«Il y a un sentiment partagé que c'est son année» et que le comédien de 41 ans aux yeux bleus remportera un Globe puis un Oscar, explique Tom O'Neil.

Deux coproductions françaises, Mustang et Le tout nouveau testament, concourrent par ailleurs pour le Globe du meilleur film étranger.

Tous deux sont aussi en lice pour l'Oscar du film en langue étrangère, représentant respectivement la France et la Belgique.

Tourné en turc, Mustang, de Deniz Gamze Erguven, raconte l'épopée de cinq soeurs rebelles dans un village de Turquie.

Le tout nouveau testament, de Jaco Van Dormael, est une comédie insolente où Dieu est en fait un homme odieux, avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau et Catherine Deneuve.

Côté télévision, deux série nommées aux Golden Globe font particulièrement parler d'elles: Mr. Robot, sur un programmeur et un pirate informatiques, et Narcos, du site internet de vidéos Netflix et retraçant la vie du mythique trafiquant de drogue Pablo Escobar.

Le Britannique Ricky Gervais, connu pour ses blagues très politiquement incorrectes, sera de retour dimanche pour animer la cérémonie des Golden Globes, connue pour son humour plus féroce qu'aux Oscars.

Gervais s'était déjà prêté à l'exercice entre 2010 et 2012.

Il s'est excusé par avance des déclarations d'un goût plus ou moins douteux qu'il pourrait faire dimanche.

«Puisque je peux prédire l'avenir, j'aimerais m'excuser des choses que j'ai dites aux Golden Globes la semaine prochaine», avait-il twitté le 1er janvier.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer