Le Jutra-Hommage 2015 sera remis à André Melançon

André Melançon, qui recevra le 15 mars prochain... (Photo: Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

André Melançon, qui recevra le 15 mars prochain le Jutra-Hommage, entouré des deux animateurs de la soirée, Stéphane Bellavance et Pénélope McQuade.

Photo: Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le coup d'envoi de la saison des prix Jutra a été donné hier matin, alors qu'on a annoncé que le prix hommage de la 17e édition du gala sera remis à André Melançon.

L'annonce en a été faite en présence du principal intéressé, de sa conjointe, Andrée Lachapelle, des animateurs de la 17e Soirée des Jutra, Pénélope McQuade et Stéphane Bellavance, et du président de l'organisme Québec Cinéma, Patrick Roy.

La directrice générale de Québec Cinéma, Ségolène Roederer, a rappelé que ce prix est remis par les pairs dans le domaine du cinéma québécois. La décision a été prise à la suite d'une recommandation unanime du Comité de représentation professionnelle de Québec Cinéma.

«Ce prix souligne la carrière, l'engagement et le legs d'un membre de l'industrie, a aussi rappelé Mme Roederer. Les gens récompensés sont des hommes et des femmes aimés du milieu comme du public. Il était difficile de faire mieux que ce choix.»

Très heureux, ému et souriant même si amaigri par la maladie (il combat une leucémie), le réalisateur de La guerre des tuques a bien sûr multiplié les remerciements et a affirmé avec assurance qu'il comptait mener à bon port plusieurs projets de films.

«Ce geste de mes pairs me touche et m'émeut. D'abord parce qu'il fait référence à Claude Jutra, un cinéaste que j'ai beaucoup admiré et un homme que j'ai beaucoup aimé, a déclaré M. Melançon. Ce geste vient intensifier, vient exalter un bonheur qui s'est graduellement construit au cours des 45 dernières années.»

«Même s'il n'a pas été parfait, ce bonheur de plonger, de m'aventurer, de me colletailler avec un métier incroyable ne s'est jamais démenti.»

Au cours d'une carrière de plus de 40 ans, André Melançon s'est avant tout fait connaître du grand public pour ses talents de réalisateur et de scénariste. Parmi bien d'autres titres, on lui doit La guerre des tuques, Bach et Bottine, Daniel et les Superdogs, mais aussi plusieurs documentaires, dont Les vrais perdants.

Il a également signé des séries télévisées (Cher Olivier, Ces enfants d'ailleurs - la suite, Asbestos) et des adaptations de pièces de théâtre (Albertine en cinq temps). Entraîneur de la LNI durant quelques années, il a aussi été acteur à ses heures, depuis Taureau de Clément Perron, en 1973, à La gang des hors-la-loi, qu'il a coscénarisé plus tôt cette année, en passant par Réjeanne Padovani de Denys Arcand.

Rencontrée au terme de l'annonce faite hier matin, la comédienne Andrée Lachapelle, compagne de Melançon depuis 20 ans, a exprimé toute sa joie et sa fierté de le voir ainsi honoré. «Je suis très heureuse. C'est tellement mérité, a-t-elle dit. André est un être rare. Il est d'une humanité incroyable et d'un grand respect pour chaque individu avec lequel il a travaillé. Il a eu un parcours extraordinaire.»

La 17e soirée des Jutra aura lieu le dimanche 15 mars au Monument-National et sera diffusée sur les ondes de Radio-Canada.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer