• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Le film indépendant Maudie obtient un grand succès dans le Canada atlantique 

Le film indépendant Maudie obtient un grand succès dans le Canada atlantique

L'acteur Ethan Hawke dans le rôle de Everett... (Photo La Presse Canadienne/Mongrel Media)

Agrandir

L'acteur Ethan Hawke dans le rôle de Everett Lewis et Sally Hawkins personnifiant Maud Lewis.

Photo La Presse Canadienne/Mongrel Media

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kieran Leavitt
La Presse Canadienne
Halifax

Un film biographique à petit budget au sujet de l'artiste folk Maud Lewis est devenu un succès inattendu dans le Canada atlantique.

Maudie (Maud) occupe le deuxième rang du box-office dans la région, ayant même récolté le week-end dernier une moyenne de recettes par écran plus élevée que celle du film le plus populaire, The Fate of the Furious, selon le distributeur du film, Mongrel Media.

Le drame met en vedette l'actrice britannique Sally Hawkins dans la peau de l'artiste néo-écossaise recluse et souffrant d'arthrite. L'Américain Ethan Hawke interprète son époux, Everette.

Le film a bénéficié d'une sortie en salle limitée le 14 avril et est actuellement présenté sur 30 écrans, dont la moitié se trouvent dans le Canada atlantique. Un total de 75 écrans à travers le Canada présenteront Maudie ce week-end, incluant des salles à Corner Brooks, Terre-Neuve-et-Labrador, et à Antigonish, Amherst et Truro, en Nouvelle-Écosse.

Des gens ont fait la queue devant le cinéma à certains endroits et au moins une école d'Halifax a prévu une sortie scolaire, jeudi, pour voir le film.

Le succès a excédé les attentes, a indiqué Alison Zimmer, coordinatrices des ventes en salle pour Mongrel Media. Elle se doutait toutefois que Maudie aurait du succès sur la côte Est, puisque son intrigue se déroule en Nouvelle-Écosse et qu'il a été tourné à Terre-Neuve-et-Labrador.

Maud Lewis, qui a vécu la majeure partie de sa vie dans la pauvreté, vendait ses toiles chez elle, près de Digby en Nouvelle-Écosse, pour seulement deux ou trois dollars. Elle est morte en 1970 et depuis, ses oeuvres se sont vendues jusqu'à 22 000 $.

Deux de ses toiles ont été commandées par la Maison-Blanche pendant la présidence de Richard Nixon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer