• Accueil > 
  • Cinéma 
  • Star Wars : J.J. Abrams raconte la pression pour choisir ses acteurs 

Star Wars : J.J. Abrams raconte la pression pour choisir ses acteurs

Les acteurs John Boyega, Daisy Ridley et Oscar... (PHOTO AP)

Agrandir

Les acteurs John Boyega, Daisy Ridley et Oscar Isaac sont les nouvelles vedettes de la saga intergalactique.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Le réalisateur du nouveau chapitre de Star Wars, J.J. Abrams, a décrit la pression ressentie pour choisir la distribution de la nouvelle trilogie, qui a été un «grand défi» mais en même temps «libérateur», selon lui.

«Nous savions que nous n'étions pas en train de choisir les acteurs d'un seul film mais d'au moins trois. Ce fut pour moi le plus grand défi», a raconté le réalisateur de 49 ans au magazine Wired.

Les acteurs Oscar Isaac, Daisy Ridley, John Boyega et Lupita Nyong'o sont les nouvelles vedettes de la saga intergalactique, rejoignant les stars «historiques» de l'épopée Harrison Ford, Carrie Fisher et Mark Hamill.

Avec Star Wars Episode VII - The Force Awakens, qui sort le 16 décembre en Europe et le 18 en Amérique du nord, la priorité fut de concevoir une histoire capable d'enchanter les fans dévoués mais exigeants, dix ans après une précédente trilogie contestée.

«C'était notre seul critère à Larry et moi: il fallait que le film régale» les fans, a expliqué J.J. Abrams à Wired, faisant référence à Lawrence Kasdan, le co-scénariste.

«Le but n'était pas de tout expliquer, de lancer de nouveaux jouets pour une multinationale, de tenter d'apaiser quiconque», a-t-il poursuivi. «Nous n'avons voulu faire que ce qui nous enthousiasmait».

Vendredi, une nouvelle bande-annonce diffusée au Japon a une nouvelle fois mis le feu aux réseaux sociaux, les fans du monde entier disséquant chaque nouvelle image dans l'attente de la sortie du film pour tenter d'en extraire de nouveaux indices sur l'intrigue.

***

J.J. Abrams a par ailleurs reconnu qu'en dépit de la pression de devoir créer la suite d'une épopée aussi adulée que Star Wars, savoir que la nouvelle intrigue et les nouveaux héros s'inscrivent dans la durée, sur trois films, a eu un aspect libérateur.

«On n'a pas si souvent la possibilité de travailler dans quelque chose où l'on sait qu'il y a une continuité», a-t-il remarqué.

«C'est quelque chose de formidable. Ca vous rend plus léger».

Il rend hommage au créateur de la saga spatiale, George Lucas, pour l'empire, l'univers qu'il a su créer.

«Ce n'est pas seulement à quel point le film est incroyable en lui-même, la technologie, l'humour, l'émotion, la romance, l'aventure», énumère-t-il. «C'est tout ce qu'il a généré» qui est «formidable», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer