• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Quand Mao rencontrait Churchill: un film chinois prêt à réécrire l'Histoire 

Quand Mao rencontrait Churchill: un film chinois prêt à réécrire l'Histoire

Un portrait géant de Mao Zedong orne la... (PHOTO AP)

Agrandir

Un portrait géant de Mao Zedong orne la porte Tiananmen à Pékin.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Pékin

Un film chinois retraçant la conférence du Caire en 1943 - épisode crucial de la Seconde Guerre mondiale - était raillé lundi par les internautes: l'affiche du long métrage montre Mao Zedong aux côtés de Churchill et de Roosevelt... alors qu'il n'a jamais assisté à l'évènement.

Déclaration du Caire est un film de guerre à gros budget, produit par une société affiliée à l'armée chinoise et s'inscrivant dans le programme concocté par Pékin pour commémorer le 70e anniversaire de la capitulation du Japon.

L'épisode historique est bien connu: alors que le conflit mondial arrive à un tournant, les dirigeants de grandes puissances alliées - États-Unis, Grande-Bretagne et Chine - se retrouvent fin novembre 1943 en Égypte pour discuter des moyens de gagner la guerre contre le Japon en Asie.

Le film n'est pas encore sorti en salles, mais l'affiche, dans un excès de patriotisme délirant, semble d'ores et déjà réécrire joyeusement l'Histoire.

Y apparaît le visage en gros plan d'un acteur sosie de Mao, suggérant que celui-ci était le héros de la conférence, débattant avec le premier ministre britannique Winston Churchill et le président américain Franklin Roosevelt...

Dans la bande-annonce, on voit d'ailleurs Mao déclarer d'un ton martial: «La mission des communistes à travers le monde est de mener le combat contre le fascisme».

***

Le problème est que le leader communiste n'a jamais rencontré Churchill, ni mis les pieds en Égypte.

Mao était à l'époque terré dans les campagnes du Shaanxi dans le nord de la Chine; c'est le dirigeant de la République chinoise et chef de l'armée nationaliste, Chiang Kai-shek, qui représentait le pays au Caire, accompagné de son élégante épouse Soong May-ling.

La diffusion de l'affiche et de la bande-annonce de Déclaration du Caire a donné lieu à un déluge de railleries et de commentaires satiriques sur les réseaux sociaux chinois.

«Je suis outré que ma contribution à la Conférence du Caire ne soit pas reconnue dans ce film», ironisait un internaute sur la plateforme de microblogs Weibo.

D'autres, plus sérieux, rappelaient que ce n'était qu'un ultime avatar des multiples réécritures historiques... opérées par le régime communiste lui-même.

L'affiche a par ailleurs donné lieu à de multiples et désopilants détournements --un site spécialement crée pour l'occasion par de facétieux internautes permettant de s'en donner à coeur joie.

Les versions détournées faisaient apparaître à la place de Mao d'autres dirigeants (le président américain Obama, le Nord-coréen Kim Jong-Un...) ou même le monstre Gollum, de la trilogie cinématographique The Lord of the Rings.

Une affiche modifiée montrait carrément... le président chinois actuel Xi Jinping (pourtant né en 1953).

Percevant le ridicule de la situation, même des médias d'État ont pris leurs distances: le quotidien Global Times, lié au Parti communiste, a ainsi jugé «inappropriée» l'exploitation de Mao pour promouvoir le film.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer