• Accueil > 
  • Cinéma 
  • Me and Earl and the Dying Girl remporte la mise à Sundance 

Me and Earl and the Dying Girl remporte la mise à Sundance

Le réalisateur du film Me and Earl and the... (Photo: AP)

Agrandir

Le réalisateur du film Me and Earl and the Dying Girl, Alfonso Gomez-Rejon.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Park City

Le film Me and Earl and the Dying Girl, récit initiatique de deux garçons et d'une adolescente atteinte de leucémie, a remporté les prix du grand jury et du public pour une oeuvre de fiction américaine au 31e Festival du film de Sundance, qui s'est conclu dimanche.

Thomas Mann, R.J. Cyler et Olivia Cooke tiennent les rôles principaux du long métrage poignant du réalisateur Alfonso Gomez-Rejon, qui a dédié son prix du public à tous les cinéastes et artistes de sa ville natale de Laredo, au Texas.

The Wolfpack, documentaire de Crystal Moselle à propos de six cinéphiles adolescents en marge de la société, a décroché le prix du grand jury pour le meilleur documentaire dans le cadre de ce festival américain du film indépendant dans l'Utah, qui remettait ses prix samedi soir.

Pour ce qui est du cinéma mondial, le prix du grand jury en fiction a été remis à Slow West, coproduction entre le Royaume-Uni et la Nouvelle-Zélande, écrit et réalisé par John Maclean et comptant à l'affiche Michael Fassbender. Se déroulant à la fin du 19e siècle, le récit suit Jay Cavendish, 16 ans, qui parcourt l'Ouest américain à la recherche de la femme qu'il aime.

Côté documentaire, l'honneur est revenu à The Russian Woodpecker, du Royaume-Uni, du réalisateur Chad Gracia, sur une victime ukrainienne du désastre nucléaire de Tchernobyl découvrant un sombre secret, et devant décider si elle le dévoilera au risque de sa vie.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer