Helen Mirren reçoit un BAFTA d'honneur

Helen Mirren, qui est titulaire de 11 nominations aux... (Photo: AP)

Agrandir

Helen Mirren, qui est titulaire de 11 nominations aux BAFTA et a remporté quatre trophées, a espéré la veille du gala ne pas «être trop émotive» en recevant son prix.

Photo: AP

Agence France-Presse
Londres

L'actrice britannique Helen Mirren, oscarisée et baftarisée pour son interprétation de la reine dans The Queen, a reçu dimanche un BAFTA Fellowship, la plus haute distinction des récompenses du cinéma britannique.

Vêtue d'une robe longue noire faite de strass, de transparence et de jupon bouffant, l'actrice de 68 ans, qui totalise quatre BAFTA, s'est vu remettre ce trophée par le prince William.

Le maître de cérémonie, l'acteur Stephen Fry, a d'ailleurs plaisanté en expliquant qu'elle avait «amené cette année son petit-fils», avant d'appeler sur scène le Duc de Cambridge.

Celui-ci a poursuivi la plaisanterie en saluant «une actrice britannique extrêmement talentueuse que je devrais certainement appeler Mamie».

Helen Mirren a, quant à elle, tenu à rendre hommage à l'un de ses anciens professeurs, récemment décédé, qui fut «la personne qui m'a encouragée à devenir actrice», avant de lire quelques lignes de William Shakespeare: «Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves et notre petite vie est remplie en dormant».

«Ma petite vie est remplie par cet honneur, je vous remercie infiniment», a-t-elle conclu.

Samedi, l'actrice, qui est titulaire de 11 nominations aux BAFTA et a remporté quatre trophées, avait espéré ne pas «être trop émotive» en recevant ce prix.

«Si ma lèvre commence à trembler, ce sera dû à la pensée que mes parents ne sont plus là pour être fiers, c'est le problème avec ce genre de prix qui salue une carrière, ils arrivent tard, mes parents auraient été si fiers et si heureux pour moi», avait-elle déclaré lors d'un déjeuner pré-BAFTA.

Interrogée pour savoir si elle avait des regrets dans sa longue carrière de près de 50 ans, elle a répondu: «Même lors des pires désastres, vous ne pouvez jamais penser ça, parce que vous apprenez de tout».

Elle a également confié que jouer des personnages réels comme la reine Elizabeth II dans The Queen, un rôle qui lui a valu un Oscar et un BAFTA en 2007, était «un cadeau empoisonné».

Parmi ses projets figure celui de remonter sur scène à Londres pour interpréter The Queen au théâtre dès que son actuelle pièce, The Audience, dans laquelle elle interprète également la reine Elizabeth II recevant chaque semaine les Premiers ministres qui se sont succédé sous son règne, se jouera à Broadway avec une autre actrice principale.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer