À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

       

      Le Syndrôme de Venise

      Le Syndrôme de Venise

      Résumé

      Portrait de l'une des villes les plus visitées du monde, marquée par l'érosion de ses infrastructures, mais également par de terribles problèmes architecturaux, économiques et sociaux qui, avec le tourisme de masse, précipitent son déclin.

      Cote La Presse

      3.5/5

      Votre cote 5 votes

      2.8/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Le Syndrôme de Venise

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-07-26

      Classement : En attente de classement

      Pays : Allemagne

      Distributeur : Cinéma du Parc

      Date de sortie en DVD : n.d.

      Genre : Documentaire

      Durée : 82 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Andreas Pichler

      Montage : Florian Miosge

      Scénario : Andreas Pichler,Thomas Tielsch

      Photographie : Attila Boa,Bine Pufal,Caroline Leitner,Gesa Jäger,Sebastian Lipp

      Musique : Jan Tilman Schade

      ACTEURS

      Critique

      The Venice Syndrome : la dilution d'un joyau

      André 
      André Duchesne

      On va à Venise pour découvrir ses canaux, ses places grandioses, ses monuments et une certaine idée du romantisme. Le tout au détriment d'habitants qui sont de plus en plus nombreux à partir, leur mode de vie étant piétiné par la machine touristique.

      Piétiné? Le mot est faible. Écrasé serait plus approprié. Qu'on se réfère aux images de ce documentaire superbe et déroutant (présenté au Cinéma du Parc) lorsque de gigantesques bateaux de croisière, plus gros que le Titanic, passent à quelques encablures de quartiers populeux. L'épithète prend alors tout son sens.

      The Venice Syndrome s'ouvre sur une statistique. À l'heure actuelle, Venise compte 58 000 résidants, autant qu'en 1438 lorsqu'éclata une épidémie de peste. Et il se ferme sur un autre chiffre encore plus troublant. Au rythme où vont les choses, il n'y aura plus d'habitants en 2030. Que des touristes. À raison de plus de 20 millions par année.

      On aura compris que The Venice Syndrome ne sera pas programmé à la série des Grands Explorateurs. Film plutôt noir, il constitue un long cri d'alarme sur les vecteurs de dégradation qui menacent la Sérénissime sous plusieurs facettes. Que les habitants fuient, que les jeunes aillent trouver du travail ailleurs est une chose. Mais à cela s'ajoute le fait que la détérioration physique est exponentielle, le patrimoine architectural menacé et que les institutions ferment les unes après les autres.

      Le constat nous est transmis par la voix de quelques habitants très sympathiques, d'une franchise désarmante et visiblement toujours amoureux de cette ville magnifique. On aurait toutefois souhaité que le réalisateur essaie de temps à autre d'avoir une contrepartie. Les choses vont-elles si mal que ça? Qu'en disent les élus? Là-dessus, silence total.

      En tournant son film, le réalisateur devait éviter le piège du «travelogue». Bel effort. Mais quand on voit ces images prises du ciel ou encore à l'aube sous la brume, on ne peut qu'en avoir le souffle coupé. Il n'est pas étonnant que la ville occupe toujours le haut de la liste des destinations touristiques. Mais si tous les Vénitiens la désertent, elle aura perdu son âme.

      * * * 1/2
      The Venice Syndrome. Documentaire de Andreas Pichler. 1h20.

      publicité

      Commentaires ( 1 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (1)

      Commenter cet article »

      • Je suis passé devant le cinéma du Parc hier, je me suis arrêté quelques instants devant l'affiche
        du film, hypnotisé. Je croyais que c'était un montage. Ce gros bateau, c'est de la science fiction.
        ÉPEURANT!

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires