À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

     

    Blackfish

    Blackfish

    Résumé

    Le 24 février 2010, Dawn Brancheau, dresseuse d'orques expérimentée, trouve la mort au parc aquatique SeaWorld de San Diego. Au cours d'une représentation, la jeune femme a été attaquée violemment par Tilikum, une orque pesant plus de six tonnes. Partant de ce drame et de ses circonstances, la réalisatrice remonte le parcours de cette bête capturée en 1983 au large de l'Islande. Au nombre des découvertes de la documentariste: Tilikum a commis d'autres agressions par le passé, dont une a coûté la vie à une entraîneuse en 1991 au parc SeaLand on the Pacific. À travers ce cas et d'autres, le film dénonce les traitements infligés aux orques dans les parcs d'attractions, ainsi que les conditions de travail des employés de ces établissements.

    Cote La Presse

    3/5

    Votre cote 10 votes

    4.1/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Blackfish

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-07-26

    Classement : Général

    Pays : États-Unis

    Distributeur : EyeSteelFilm

    Date de sortie en DVD : n.d.

    Genre : Documentaire

    Durée : 83 min.

    Année : 2013

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Gabriela Cowperthwaite

    Montage : Eli B. Despres,Gabriela Cowperthwaite

    Scénario : Eli B. Despres,Gabriela Cowperthwaite

    Photographie : Chris Towey,Jonathan Ingalls

    Musique : Jeff Beal

    ACTEURS

    Critique

    Blackfish : les dents de la mer

    Aleksi K. 
    Aleksi K. Lepage

    Amis des animaux, progressistes d'allégeance écolo, sortez vos mouchoirs: ce documentaire animalier, très engagé, vous tirera une larme. Engagé? Le mot est faible. Blackfish n'est pas un documentaire à proprement parler, mais un pamphlet, une charge, précisément et directement dirigée contre les PDG de SeaWorld, ce parc aquatique en Floride où sont entretenues, entraînées et «exposées» aux familles vacancières des créatures marines; des orques, en l'occurrence ici.

    L'orque (ou l'épaulard) est un animal physiquement impressionnant; une bête majestueuse, intelligente, qui rappelle à la fois la baleine, le dauphin et le requin, qui ne ferait de mal à personne, laissée dans ses eaux sauvages, mais qui peut devenir agressive en captivité. Car si l'épaulard est intelligent, il peut donc être en proie à l'angoisse, voire à la psychose.

    Sa place n'est pas dans un «lieu de divertissement», forcé à tourner en rond dans une piscine chlorée. Blackfish dénonce cette forme d'exploitation. Ce beau monstre ne devrait pas être traité comme un phénomène de foire, et s'il a l'air si gentil et avenant comme un gros poisson qui aime les enfants, c'est qu'il est dressé par des spécialistes pour en faire une «attraction touristique». Mais beaucoup d'entraîneurs d'épaulards, pourtant bienveillants, subissent les assauts de cette bête qu'on dit facile à amadouer, mais qui est aussi capable du sentiment de révolte.

    Bien documenté, bien mis en images et en musique, enrichi d'entretiens troublants et de témoignages vibrants, ce Blackfish de Gabriela Cowperthwaite touche au coeur, très profondément. Le film pose des questions fort pertinentes, mais ne présente malheureusement qu'un aspect du problème, les bonzes de SeaWorld n'ayant pas accepté les invitations aux entrevues, soit parce que le film est trop «orienté», soit parce que SeaWorld - qui a envoyé des communiqués de presse aux journalistes pour dénoncer Blackfish - a des choses à cacher.

    Comme on n'en sait que trop peu, on ressort de la projection avec un sentiment de malaise. Avons-nous vu un documentaire ou un brûlot racoleur et larmoyant? À vous de trancher.

    * * *
    Blackfish. Documentaire de Gabriela Cowperthwaite. 83 minutes.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires