À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      1er Amour

      1er Amour

      Résumé

      En villégiature avec ses parents sur une île du Saint-Laurent près de Montréal, le timide Antoine, qui aura bientôt treize ans, connaît ses premiers émois sexuels et amoureux auprès d'Anna, la fille aguicheuse de leur voisine, elle-même une ancienne flamme de son père. Durant son séjour, le préadolescent, observateur attentif jouant parfois les voyeurs, sera également témoin et victime de la duplicité du monde adulte.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 83 votes

      2.6/5

      Fermer X

      Bande-annonce de 1er Amour

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-06-21

      Classement : 13 ans +

      Pays : Canada

      Distributeur : Les Films Séville

      Date de sortie en DVD : 2013-10-08

      Genre : Drame

      Durée : 80 min.

      Année : 2013

      Site officiel: n.d.

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Guillaume Sylvestre

      Montage : Jean-François Bergeron,Véronique Chaput

      Scénario : Guillaume Sylvestre

      Production : Daniel Louis,Denise Robert

      Photographie : Nathalie Moliavko-Visotzky

      Musique : Marc Lalonde

      D'après le roman de : Ivan Tourgueniev

      D'après l'oeuvre de : Ivan Tourgueniev

      ACTEURS

      Macha GrenonPierre-Luc BrillantBenoît GouinMarianne FortierSylvie BoucherLoïc EstevesJean-Alexandre Létourneau

      Critique

      1er amour : un moment d'égarement...

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      Campant son récit dans la douceur d'un été à la campagne, Sylvestre installe d'abord une atmosphère teintée d'innocence, laquelle fait écho aux premiers émois amoureux d'un jeune homme qui commence à peine son adolescence. Issu d'une famille unie et aimante, Antoine (Loïc Esteves) s'apprête à passer quelques semaines de vacances dans une île en compagnie de ses parents, Marie et François (Macha Grenon et Benoît Gouin). Ces derniers forment en apparence un couple solide.

      Le coeur d'Antoine commence toutefois à battre la chamade quand il fait la connaissance d'Anna (Marianne Fortier), une voisine de chalet - un peu plus âgée - qui s'adonne aussi, coïncidence, à être la fille d'une ancienne connaissance de son père (Sylvie Boucher). Une ambiguïté plane d'ailleurs quant à la nature de la relation qu'ont entretenue dans leur jeunesse François et Geneviève.

      Jusque-là, le récit tient bien la route. Et se laisse suivre sans déplaisir.

      Survient alors un revirement dramatique dont on ne peut révéler ici la teneur, mais que peuvent quand même deviner les spectateurs qui connaissent bien la nouvelle de Tourgueniev. Ce qui, précisons-le, n'était pas le cas de l'auteur de ces lignes.

      En fait, ce n'est pas tant la nature de ce revirement qui pose problème. Plutôt la façon avec laquelle il est «non» amené. Le spectateur «vierge» ne pourra en effet jamais soupçonner - mais pas le moindrement du monde - la direction dans laquelle s'engage le récit, incroyable dans ces circonstances. On ne demande pas mieux que d'être surpris au cinéma, mais encore faut-il que l'élément plus «choquant» s'inscrive de façon cohérente dans l'histoire qu'on raconte. Or, la mise en place que fait Sylvestre pour arriver à ce point de bascule ne comporte pratiquement aucun indice. Pour un peu, on en vient même à se demander si la scène fatidique ne relèverait pas plutôt d'un fantasme de l'un ou l'autre des personnages.

      Cette maladresse se révèle bien déplorable, car elle fait décrocher complètement le spectateur d'un film qui comporte par ailleurs des qualités indéniables, tant sur le plan technique (belle direction photo de Nathalie Moliavko-Visotsky) que sur celui de l'interprétation.

      On soulignera en outre les présences des deux jeunes protagonistes. Marianne Fortier (Aurore, Maman est chez le coiffeur) confirme ici son talent, et Loïc Esteves, dans son premier grand rôle au cinéma, fait écho aux tourments de l'adolescence de façon très juste.

      * * 1/2
      1er amour. Drame sentimental de Guillaume Sylvestre. Avec Loïc Esteves, Marianne Fortier, Benoît Gouin, Macha Grenon, Sylvie Boucher. 1h20.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires