En DVD

Le Dernier Pub avant la fin du monde

Le Dernier Pub avant la fin du monde

The World's End

Résumé

Du temps où ils étaient des adolescents impétueux à New Haven, Gary, Andy, Steven, Oliver et Peter avaient entrepris le "Golden Mile", un mythique marathon nocturne au cours duquel les participants devaient caler une pinte de bière dans chacun des douze pubs de leur petite ville. Malheureusement, ils avaient dû jeter l'éponge avant d'accéder au dernier établissement, le "World's End". Des années plus tard, Gary, adolescent attardé malgré ses quarante ans bien sonnés, convainc ses quatre vieux amis, devenus des professionnels rangés à Londres, de retourner dans le bled et de refaire, cette fois jusqu'au bout, le fameux parcours. Mais dès les premières étapes, les compères réalisent avec horreur que Newton Haven vient d'être colonisée par des entités extraterrestres ayant pris forme humaine. Le groupe, auquel se joint la soeur d'Oliver, décide alors de compléter le "Golden Mile", afin de ne pas attirer l'attention de ces envahissseurs sournois. En vain. Leur quête éthylique se muera en un combat acharné pour la survie de l'humanité.

Cote La Presse

3/5

Votre cote 48 votes

4.2/5

Fermer X

Bande-annonce de Le Dernier Pub avant la fin du monde

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2013-08-23

Classement : 13 ans + (langage vulgaire)

Pays : Grande-Bretagne

Distributeur : Les Films Séville

Date de sortie en DVD : 2013-11-19

Genre : Comédie fantaisiste

Durée : 109 min.

Année : 2013

Site officiel: n.d.

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Edgar Wright

Montage : Paul Machliss

Scénario : Edgar Wright,Simon Pegg

Photographie : Bill Pope

Musique : Steven Price

ACTEURS

Martin FreemanNick FrostRosamund PikeSimon PeggEddie MarsanDavid BradleyPaddy ConsidinePierce Brosnan

Critique

The World's End: une comédie apocalyptique rafraîchissante

Stéphanie Vallet

Le trio britannique formé d'Edgar Wright, Nick Frost et Simon Pegg rapplique avec une comédie plus mature que Shaun of the Dead, moins déjantée que Hot Fuzz, mais tout aussi drôle que les deux premiers volets de la trilogie Cornetto. The World's End plonge tête première dans la science-fiction et l'absurde tout en abordant des thèmes plus sérieux comme l'amitié, la nostalgie et les responsabilités liées à la vie d'adulte.

Le long métrage s'ouvre avec la voix hors champ de Gary King (Simon Pegg) qui raconte la plus belle soirée de sa vie, celle du 22 juin 1990, date à laquelle il a entrepris avec ses amis un pèlerinage dans les 12 pubs de Newton Haven, leur village natal. Mais à quatre arrêts d'atteindre leur objectif, leur quête prendra fin. Le monologue de Gary s'arrête abruptement au moment où on le voit s'adresser à des personnes, assises en demi-cercle, qui participent à une réunion d'Alcooliques anonymes.

Depuis son adolescence, âge d'or de son existence, Gary n'a pas vraiment changé. Irresponsable et désabusé, il décide de réunir, 20 ans après cette fameuse soirée, ses amis d'enfance pour terminer la virée qui les amènera à boire 12 pintes dans 12 pubs, car il espère ainsi revivre ses années de gloire. Mais ses vieux complices ont mûri : Andy (Nick Frost) est un avocat d'affaires, Oliver (Martin Freeman), agent immobilier, Peter (Eddie Marsan) un vendeur de voitures de luxe et Peter (Paddy Considine)... a une petite amie de 26 ans !

Ancien meneur des « cinq mousquetaires », Gary est un véritable adolescent attardé dans la quarantaine. De retour à Newton Haven, il peine à accorder le passé avec le présent. Un décalage qui s'effacera vite devant un plus grand problème auquel ils devront faire face, tous ensemble : la ville est contrôlée par des robots extraterrestres. Plus ils avanceront vers The World's End, plus ils se rapprocheront de la fin du monde.

Passant de la comédie au drame, de l'action à la science-fiction, The World's End est un habile mélange des genres comme seul Wright en a la recette.

Les 45 premières minutes du film sont particulièrement divertissantes et prometteuses. Mais plus les cinq comparses avancent dans leur pèlerinage (et dans leur taux d'alcoolémie), plus le film s'enlise dans des répliques moins affûtées. L'arrivée des robots extraterrestres ne plaira sûrement qu'aux initiés, mais on ne peut qu'apprécier la qualité des scènes d'action et des cascades qui se succèdent. Nick Frost et Simon Pegg offrent une performance remarquable : drôles et touchants, ils sont sans aucun doute la clé de voûte du dernier volet de la trilogie Cornetto.

________________________

Comédie d'Edgar Wright. Avec Nick Frost, Simon Pegg, Martin Freeman. 1 h 49.

publicité

Commentaires ( 1 ) Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (1)

Commenter cet article »

  • Edgar Wright et Simon Pegg, quand on aime l'humour britanique, on est rarement déçu avec eux. Je vais re-écouter Shaun of the Dead (Hot Fuzz, je connais un peu par coeur à force de vouloir le faire écouter à des amis), puis c'est certain que je vais aller voir celui là.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires