À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Ombline

    Ombline

    Résumé

    Ombline, 20 ans, écope de trois ans de prison pour avoir agressé à l'arme blanche un policier venu arrêter son petit ami dealer de drogue. En cellule, la jeune femme au caractère bouillant apprend avec surprise qu'elle est enceinte. Transférée à la maternité de la prison, elle fraternise avec deux codétenues mais devient la bête noire d'une des gardiennes, qui avait pourtant essayé de l'aider à son arrivée. Quelques mois plus tard, naît le petit Lucas. Selon la loi, la prisonnière peut l'élever jusqu'à ses dix-huit mois. Son père étant lui-même incarcéré, Ombline, orpheline de mère, confie la garde de son poupon à une amie d'enfance. Mais cette dernière s'étant révélée peu fiable, la jeune maman se résout à placer Lucas dans une famille d'accueil, avant de retourner purger le reste de sa peine dans l'aile principale de la prison, où d'autres ennuis l'attendent.

    Cote La Presse

    3.5/5

    Votre cote 14 votes

    3.1/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Ombline

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-04-05

    Classement : Général (déconseillé aux jeunes enfants)

    Pays : France

    Distributeur : AZ Films

    Date de sortie en DVD : 2013-07-16

    Genre : Drame

    Durée : 95 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Stephane Cazes

    Montage : Jeanne Kef

    Scénario : Stephane Cazes

    Photographie : Virginie Saint-Martin

    Musique : Cyrille Aufort

    ACTEURS

    Mélanie ThierryCorinne MasieroCatherine SaléeDounya HdiaGaëlle JeantetNathalie BécueMarta Corton Vinals

    Critique

    Ombline : dompter ses démons

    Josée 
    Josée Lapointe

    Lorsqu'il est question du monde carcéral au cinéma, c'est la plupart du temps celui des hommes qui est montré, du Party de Pierre Falardeau à Un prophète de Jacques Audiard. En télé, Unité 9 lève le voile sur celui des femmes, et le film français Ombline arrive presque comme un complément d'information en montrant la situation bien particulière de celles qui donnent naissance en prison.

    Ombline a 20 ans et se découvre enceinte peu de temps après le début de son incarcération, qui doit durer quatre ans. Seule au monde, la jeune femme qui ne sait s'exprimer que par la violence fera le dur apprentissage de la maternité enfermée entre quatre murs. En France, la mère peut rester avec son bébé pendant 18 mois dans la bulle protégée de la nurserie: ce sera assez pour qu'Ombline apprenne à l'aimer, à le protéger et à tout faire pour en conserver la garde une fois sortie de prison.

    Il y a des scènes intenables dans ce film, d'une dureté rare. Comme lorsque, à l'hôpital, on passe les menottes à la femme sur le point d'accoucher. Ou quand Ombline, excédée par les cris des prisonnières et les pleurs de son bébé naissant, perd les pédales. Ou la scène centrale - et la plus déchirante - du film, lorsqu'elle doit se résoudre à laisser partir son petit Lucas, et qu'elle s'évanouit après avoir échangé avec lui un dernier regard.

    Dans son premier film, le réalisateur Stéphane Cazes évite le manichéisme. Oui, le contexte de la prison est dur, mais on peut s'y faire des alliés - même chez les gardiennes. Il montre que les femmes qui y sont emprisonnées sont issues de milieux durs, qu'elles ont souvent un père, un oncle, un conjoint en prison et qu'elles y sont par une espèce d'atavisme difficile à casser. Et surtout, il prouve que malgré toutes les apparences, Ombline peut arriver à être une bonne mère si on lui en donne la chance.

    Au coeur de ce film âpre qui laisse filtrer de brefs moments de lumière, l'intense Mélanie Thierry prend son personnage à bras le corps et livre une performance habitée. Elle fait siennes les zones d'ombre d'Ombline, qui se laisse trop souvent dominer par la rage et la colère, et montre les efforts qu'elle fait pour dominer ses pulsions. Mais elle laisse aussi l'émotion affleurer, dans une finale peut-être un peu mélo par rapport à la retenue du film. Mais n'est-ce pas normal que les larmes coulent lorsqu'on les a retenues toute sa vie?

    * * * 1/2
    Ombline. Drame de Stéphane Cazes, avec Mélanie Thierry, Corine Masiero et Catherine Salé. 1h35.

    Ombline: mère à l'ombre des murs

    Éric 
    Éric Moreault

    Ombline aborde une réalité qu'on préfère ignorer : il y a des femmes qui accouchent en prison. Elles peuvent garder leur enfant avec elles pendant 18 mois, avant qu'il soit confié à une famille d'accueil. C'est le cas d'Ombline, dont Lucas représente la seule lueur d'espoir dans sa vie misérable à l'ombre des murs. Le long métrage de Stéphane Cazes est un film dur, difficile, mais profondément humain.

    Ombline, superbement interprétée par Mélanie Thierry, a eu la totale pendant sa jeunesse : une mère morte et un père en prison. Elle vit ensuite avec un petit dealer qui meurt pendant son arrestation. Elle pète les plombs et agresse un flic. Allez directement en prison pour trois ans et ne réclamez pas 200 $...

    Alors qu'elle s'enfonce dans le désespoir, la jeune femme se découvre enceinte et donne naissance au petit Lucas. Stéphane Cazes montre patiemment, et parfois un peu trop longuement, le dur quotidien d'Ombline. Le film devient contemplatif et répétitif, mais le réalisateur n'a guère le choix pour rendre crédible la sensation de claustrophobie de l'univers carcéral. La caméra à l'épaule traduit bien, toutefois, le caractère volatil du lieu.

    Il a bien pris soin, aussi, de ne pas faire d'Ombline une sainte. Impulsive, colérique et réfractaire à l'autorité, elle réagit parfois avec une violence fracassante qui met en péril ses droits maternels. Cette mère attentionnée et dévouée perdra d'ailleurs ses droits de visite avec la famille d'accueil à la suite d'une altercation. C'est ce qui lui donnera le courage de se prendre en main et d'amorcer sa réhabilitation pour obtenir la garde de son fils à sa sortie de prison.

    Toutes n'ont pas cette chance. Ombline présente des cas désespérés à fendre un coeur de pierre, tout en refusant le pathos. Il montre aussi la violence sordide et la lâcheté de la racaille, incarnée par la brutale Sonia (Corinne Masiero), mais aussi l'entraide et la solidarité féminine sous les traits de Yamina (Dounya Hdia).

    C'est d'ailleurs là le principal défaut de ce premier film de Stéphane Cazes. S'il a défini avec soin Ombline, jusque dans les moindres nuances, ses personnages secondaires sont stéréotypés, tant chez les prisonnières que les gardiennes (la peau de vache autoritaire et la surveillante compréhensive qui supervisent la maternité). Il multiplie aussi les angles et les sujets avec une certaine maladresse alors qu'il aurait eu avantage à se concentrer sur Ombline.

    D'autant que Mélanie Thierry (Le dernier pour la route) y est d'une crédibilité sans faille. Son naturel s'avère remarquable, tant dans la peau de la petite bombe toujours prête à exploser que de celle d'une jeune femme qui découvre ses instincts maternels profondément enfouis. Sous un jour pas particulièrement avantageux, elle resplendit tout de même d'une profonde beauté.

    Ombline est un film dur, mais nécessaire. Le genre qui vous habite longtemps après la projection. C'est plutôt rare.

    * * *
    Titre: Ombline. Genre: drame. Réalisateur: Stéphane Cazes. Actrices: Mélanie Thierry, Nathalie Becue et Corinne Masiero. Classement: général. Durée: 1h35.

    On aime: le jeu de Mélanie Thierry, la retenue, l'univers féminin.

    On n'aime pas: les personnages typés.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires