À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    The Lone Ranger - Le Justicier masqué

    The Lone Ranger

    Résumé

    Texas, les années 1870. Pour venger la mort horrible de son frère Dan aux mains du cruel bandit Butch Cavendish, John Reid, un avocat pacifique, prend l'identité du Lone Ranger, un justicier masqué monté sur Silver, un fier cheval d'un blanc immaculé. Ce personnage et cet accoutrement un peu théâtral lui viennent de Tonto, un Comanche excentrique mais sagace qui voit en lui le seul homme capable de l'aider à occire Cavendish et son frère, qui ont jadis trahi son amitié, entraînant des conséquences désastreuses pour sa tribu. Si la collaboration entre le ranger idéaliste et l'Amérindien rusé ne va pas sans heurts, le duo se sert les coudes lorsqu'il s'agit de secourir Rebecca, la veuve de Dan, qui a été kidnappée, elle et son jeune fils, par les hommes de Cavendish.

    Cote La Presse

    2.5/5

    Votre cote 101 votes

    3.2/5

    Fermer X

    Bande-annonce de The Lone Ranger - Le Justicier...

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-07-03

    Classement : Général (déconseillé aux jeunes enfants)

    Pays : États-Unis

    Distributeur : Buena Vista

    Date de sortie en DVD : 2013-12-17

    Genre : Western

    Durée : 149 min.

    Année : 2013

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Gore Verbinski

    Montage : Craig Wood,James Haygood

    Scénario : Justin Haythe,Ted Elliott,Terry Rossio,Eric Aronson

    Photographie : Bojan Bazelli

    Musique : Hans Zimmer

    ACTEURS

    Helena Bonham CarterJohnny DeppTom WilkinsonBarry PepperArmie HammerJames Badge DaleWilliam FichtnerRuth WilsonBryant Prince

    Critique

    The Lone Ranger : Jack Sparrow au Far West...

    Marc-André 
    Marc-André Lussier

    Ce dernier apporte d'ailleurs l'élément un peu plus distinctif de ce western luxueux, réalisé au coût d'environ 215 millions de dollars. Depp fait en effet ici un héros à part entière d'un personnage jusqu'ici relégué au rang de faire-valoir. Tonto, le guerrier autochtone qui, par un concours de circonstances, devient l'allié du Lone Ranger (Armie Hammer), prend ainsi du galon. À vrai dire, Depp propose une variation sur un même thème. Il calque son personnage sur son fameux Jack Sparrow, tant sur le plan du déguisement que de l'approche pince-sans-rire. Sans oublier l'attitude un peu décalée.

    Campé au XIXe siècle, au moment de la construction d'un chemin de fer reliant l'est et l'ouest de l'Amérique, le récit est raconté par un vieux Tonto, devenu une attraction dans un musée ambulant, qui s'adresse alors à l'un de ses jeunes admirateurs. La rencontre avec John Reid. Leurs motivations mutuelles. Leurs luttes communes et individuelles, notamment contre la collusion et la corruption. Surtout, comment John Reid est devenu le Lone Ranger, ce justicier masqué qui, dégoûté par la justice «officielle», en est venu à se ranger du côté de la clandestinité.

    Évidemment, ce long métrage souffre de l'enflure habituelle, propre aux productions Bruckheimer. Il y a au moins 30 minutes de trop. Le scénario se révèle aussi parfois confus. Cela dit, le film comporte son bon lot de scènes spectaculaires (particulièrement celles impliquant des trains), et les amateurs de westerns devraient y trouver leur compte.

    Il faut toutefois préciser que les artisans de cette nouvelle mouture ont visiblement tenu à conserver l'aspect «cartoonesque» de la vieille série télévisée. The Lone Ranger tente de recréer, avec les moyens techniques d'aujourd'hui, l'ambiance des vieux films qui ont fait les beaux jours des salles paroissiales à une certaine époque. Le jeune public de 2013, davantage ciblé, acceptera-t-il de monter sur le cheval de ce vieux héros masqué? Là est la question.

    * * 1/2
    The Lone Ranger (V.F. : The Lone Ranger - Le justicier masqué). Western de Gore Verbinski. Avec Johnny Depp, Armie Hammer, Helena Bonham-Carter, Tom Wilkinson. 2h29.

    The Lone Ranger - Le justicier masqué: fouetter un cheval mort

    Éric 
    Éric Moreault

    Le justicier masqué livre la clé de tout ce qui va mal avec ce film confus, sans intérêt et beaucoup trop long. Un jeune garçon visite une exposition désertée sur le Far West, dans un décor de pacotille. C'est un peu la même chose avec Lone Ranger, qui tente de revisiter un genre moribond (le western) en y appliquant les recettes d'aujourd'hui à grands coups d'explosions et d'effets spéciaux. Résultat : du toc, qui n'abusera même pas les plus crédules.

    Le long métrage de Disney a connu des années de cafouillages avant d'aboutir dans les mains de Gore Verbinski, qui a presque réussi à couler la franchise des Pirates des Caraïbes avec son style pompier. C'est dire. Tout dans l'esbroufe, rien dans la substance.

    À sa décharge, le scénario qui tire dans toutes les directions ne l'aide guère. Il y est question du train transcontinental qui a contribué à cimenter les États-Unis, du massacre des Amérindiens, de trafic d'influence et de corruption, d'une mine d'argent illégale, des bienfaits de la civilisation, des traditions...

    Tout ça surplombe l'histoire, censée nous raconter la naissance de la légende du Lone Ranger. John Reid (Armie Hammer) revient au Texas après ses études de droit. Il est tout de suite impliqué dans une course-poursuite sur les traces de Butch Cavendish (William Fitchner). Après une fusillade, le hors-la-loi le laisse pour mort. Il est recueilli par Tonto (Johnny Depp), «un Indien cinglé», et un cheval magique... Le duo mal assorti poursuivra Cavendish en affrontant maintes péripéties et avec l'aide du cheval.

    On aura compris, Lone Ranger n'est pas un western pur à la John Ford, et son aspect parodique à l'humour balourd est mal assumé. Autrement dit, en jouant sur les tableaux de la tradition et de la subversion, il n'arrive à être ni l'un, ni l'autre.

    Surenchère sans ironie

    Le réalisateur ne semble avoir aucune idée que pour un western, le moins, c'est mieux. La tension est basée sur l'épure, les détails et le montage. Pas sur une surenchère de cascades, de situations et de rebondissements invraisemblables. Aussi spectaculaires qu'elles soient, les scènes manquent de l'ironique clin d'oeil à la Indiana Jones pour emporter l'adhésion. De plus, Verbinski a beau utiliser les clichés du genre, ses tentatives de les dépoussiérer tombent singulièrement à plat.

    L'intérêt subsistant à Lone Ranger tient beaucoup à la présence de Johnny Depp en Tonto. L'acteur favori de Tim Burton s'amuse beaucoup avec son Indien imperturbable, mais sa performance frise l'autoparodie et la caricature.

    Tonto, avec son maquillage expressionniste, son accoutrement morbide, ses dialogues mystiques avec les animaux et ses phrases hachées, est un amalgame de stéréotypes. On peut quand même raisonnablement défendre que leur évidence fait prendre conscience au spectateur qu'ils en sont.

    Depp vole néanmoins la vedette dans chacune des scènes où il apparaît, écrasant de sa présence Armie Hammer. Vrai que ce dernier à fort à faire avec un Lone Ranger niais, maladroit et pacifiste (il refuse d'utiliser une arme), à qui le spectateur peut difficilement s'identifier.

    Comme si ça ne suffisait pas, le réalisateur en rajoute une couche avec la finale-qui-ne-finit-pas, jouant avec deux trains lancés à toute vapeur. Ridicule.

    On aime: -

    On n'aime pas: l'enflure, presque tout, en fait.

    publicité

    Commentaires ( 4 ) Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaires (4)

    Commenter cet article »

    • Moi aussi je donne 3.5 étoiles, j'ai trouvé ce film assez divertissant.
      Johnny Depp est vraiment un très bon acteur et vole effectivement la vedette pour toutes ses scènes.
      En fait, il est la seule raison pour laquelle j'ai été voir ce film car je n'apprécie pas tellement les films western.
      Et il y a des films d'actions qui sont moins violents que ce film, au cas où cette info est importante pour vous.

    • La critique trop sévère ce fut pour moi et fiston un très bon film...

    • Pour le corollaire entre Jack Sparrow et Tonto, je suis d'accord. Mais avouez que la transposition passe plutôt bien si vous aimez le genre.

    • Je trouve les critiques tellement durs sur ce film. Je suis allée le voir hier et j'ai adoré. Si vous voulez un film songé, n'allez pas voir ce film. Si vous voulez un documentaire historique, n'allez pas voir ce film. Si vous vous voulez un film d'action et d'aventure, que vous aimez le style de Depp et Jack Sparrow, que vous avez envie de rire et que vous savez que ça ne demandera pas trop de la part de votre cerveau, ce film est pour vous. Il est bien fait, les effets spéciaux sont spectaculaires et on y retrouve la signature de Bruckheimer et Depp, bien sûr. Mais j'ose imaginer que ceux qui iront voir ce film le sauront d'emblée. Bref, c'est un excellent divertissement. Je serai plus généreuse que M. Lussier et je donne 3.5 étoiles.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires