• Accueil > 
  • Cinéma 
  • Quartet: Dustin Hoffman passe derrière la caméra pour une première fois 

À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    Quartet: Dustin Hoffman passe derrière la caméra pour une première fois

    À 75 ans, Dustin Hoffman a décidé de passer... (PHOTO FOURNIE PAR THE WEINSTEIN COMPANY)

    Agrandir

    À 75 ans, Dustin Hoffman a décidé de passer derrière la caméra.

    PHOTO FOURNIE PAR THE WEINSTEIN COMPANY

    Partager

    Nick Patch
    Associated Press
    Toronto

    Au petit matin, presque quotidiennement, Dustin Hoffman sort du lit, se verse un café et parcourt méticuleusement les cinq ou six journaux qui sont livrés au pas de sa porte chaque matin.

    Cette routine lui plaît surtout, car elle lui permet de trouver de l'inspiration. Il aime particulièrement découvrir les histoires de personnes qui, malgré leur âge respectable, tentent sans relâche d'atteindre de nouveaux sommets.

    Dustin Hoffman est sans contredit l'un d'entre eux: pour la première fois de sa carrière, l'acteur âgé de 75 ans a décidé de passer derrière la caméra. Son premier bébé, Quartet, prendra l'affiche vendredi.

    «Il y a une attitude à adopter - il faut se battre contre le temps, j'imagine», a lancé le légendaire acteur au plus récent Festival international du film de Toronto, où le long métrage était projeté.

    «Vous pouvez vivre votre propre théorie d'Einstein, où le temps est relatif, a-t-il ajouté. S'il y a trois actes à une pièce de théâtre, j'ai l'impression d'en être au deuxième acte.»

    Coïncidence ou pas, Quartet explore des thèmes similaires en s'intéressant à d'anciens chanteurs d'opéra qui habitent ensemble à la maison Beecham, demeure pour musiciens à la retraite.

    L'actrice oscarisée Maggie Smith incarne Jean, une diva irascible qui accepte de poser ses valises à la résidence mais qui, attristée et de voir ses habiletés vocales décliner, refuse avec entêtement de prendre part au concert annuel de la maison Beecham.

    Les acteurs Tom Courtenay, Pauline Collins et Billy Connolly prêtent leurs traits à ses trois colocataires plus amènes.

    Il est rare qu'un nouveau réalisateur puisse s'appuyer sur une telle distribution, et Dustin Hoffman a été prompt à le mentionner.

    «J'ai eu peu de choses à faire», a-t-il fait valoir avec modestie.

    Partager

    lapresse.ca vous suggère

    publicité

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    publicité

    Autres contenus populaires

    image title
    Fermer