À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Effets secondaires

      Side Effects

      Résumé

      Bien que son époux soit enfin sorti de prison après avoir purgé une peine de quatre ans pour délit d'initiés, Emily Taylor, employée dans une boîte de publicité de Manhattan, continue à souffrir de dépression. Lorsqu'elle attente à sa vie, le psychiatre Jonathan Banks lui prescrit un antidépresseur au stade expérimental, l'Ablixa, sur les conseils de l'ex-thérapeute de la jeune femme. Or, sous l'effet de ce médicament, Emily commet un acte violent qui la conduit derrière les barreaux. Jugée non criminellement responsable, elle est placée sous observation provisoire dans un centre de détention spécialisé, sous la supervision du docteur Banks. Mais ce dernier sent qu'il y a anguille sous roche. Pointé du doigt par les médias et ses associés pour négligence professionnelle, le psychiatre, sur le point de perdre son poste ainsi que son épouse excédée, mène sa propre enquête afin de prouver qu'il a été manipulé dans cette affaire.

      Cote La Presse

      3.5/5

      Votre cote 39 votes

      4.1/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Effets secondaires

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-02-08

      Classement : 13 ans +

      Pays : États-Unis

      Distributeur : Les Films Séville

      Date de sortie en DVD : 2013-05-21

      Genre : Thriller

      Durée : 106 min.

      Année : 2013

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Steven Soderbergh

      Montage : Steven Soderbergh

      Scénario : Scott Z. Burns

      Photographie : Steven Soderbergh

      Musique : Thomas Newman

      ACTEURS

      Catherine Zeta-JonesJude LawMamie GummerChanning TatumVinessa ShawRooney MaraAnn DowdSheila Tapia

      Critique

      Side Effects : la bonne posologie

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      Pour son dernier film destiné aux salles de cinéma (c'est du moins ce qu'il prétend), Steven Soderbergh (Traffic, Che) propose un suspense fort élégant. Le scénario, écrit par Scott Z. Burns, aborde des thèmes affichant une parenté certaine avec ceux de Contagion, aussi porté à l'écran par Soderbergh. Cette fois, place au milieu pharmacologique. Le réalisateur, révélé en 1989 grâce à Sex, Lies and Videotape (Palme d'or à Cannes), installe son climat dès le premier plan, hitchcockien en diable, dans lequel on entrevoit par l'une des fenêtres d'un grand immeuble une jeune femme (Rooney Mara). Et une trace de sang.

      Le récit nous transporte dès lors trois mois plus tôt, alors que cette même jeune femme attend avec fébrilité le retour de son mari (Channing Tatum), incarcéré pendant quatre ans pour délit d'initié. Visiblement troublée sur le plan psychologique, Emily se fait soigner par un psychiatre (Jude Law) qui, moyennant une bonne rémunération de la part d'une compagnie pharmaceutique, accepte de prescrire un nouveau médicament à sa patiente. Or, l'utilisation de ce nouvel antidépresseur provoque un effet étonnant sur le comportement de cette femme atteinte d'une grande détresse intérieure.

      À partir de cette étape, le récit emprunte un tournant résolument plus sombre, plus cynique. La réputation de l'éminent psychiatre sera évidemment mise à mal, d'autant qu'arrive aussi dans le décor l'ancienne soignante de la jeune femme. Pour l'occasion, Catherine Zeta-Jones arbore d'ailleurs le faciès de celle qui a résolument décidé d'en faire baver.

      Ce qui aurait pu être une satire sur le pouvoir et la manipulation des grandes compagnies pharmaceutiques se transforme alors en un thriller où se multiplient les rebondissements. Le récit y perd alors en crédibilité, mais n'en suscite pas moins l'intérêt pour autant. Il convient d'ailleurs de souligner ici l'excellente qualité d'une distribution d'ensemble dominée par Rooney Mara et Jude Law, tous deux particulièrement convaincants.

      En vérité, Steven Soderbergh a réussi à faire de Side Effects (Effets secondaires en version française) un film de très belle qualité. Souhaitons que la pause cinéma ne soit pas trop longue.

      * * * 1/2
      Side Effects (Effets secondaires). Drame réalisé par Steven Soderbergh. Avec Rooney Mara, Jude Law, Channing Tatum, Catherine Zeta-Jones. 1h46.

      Effets secondaires: le danger croît avec l'usage

      Éric 
      Éric Moreault

      Il serait réellement dommage qu'Effets secondaires (Side Effects) soit le dernier long métrage du doué Steven Soderbergh, comme le prétend le réalisateur. Il a déjà fait beaucoup mieux (Traffic, Che), mais son dernier film est un suspense habilement mené, au climat oppressant, où sa maîtrise du récit et de la caméra nous épate, encore et toujours.

      Depuis plusieurs années, Soderbergh alterne le cinéma d'auteur (Solaris) avec le cinéma commercial (Erin Brokovitch, les Danny Ocean, etc.). Effets secondaires se range dans cette dernière catégorie, mais il se distingue par la qualité de la réalisation. Le réalisateur a l'oeil et le sens du détail quand il pose sa caméra. Ses personnages ont l'épaisseur du réel.

      Emily Taylor (Rooney Mara) fait une dépression lorsque son mari Martin (Channing Tatum) sort de prison après quatre ans pour délit d'initiés. Elle est prise en charge par le docteur Jonathan Banks (Jude Law), un psychiatre débordé de travail. Les pilules habituelles restant sans effet, il lui prescrit un nouveau médicament, devant l'insistance de sa patiente. Celle-ci retrouve une certaine joie de vivre et sa vie sexuelle, mais elle démontre d'inquiétants effets secondaires, notamment du somnambulisme.

      Son comportement irrationnel entraîne peu à peu le Dr Banks vers le fond, qui ne réalise que trop tard ce qui lui arrive. Jusqu'à quel point un médecin peut-il être tenu responsable des gestes posés par un patient? N'en disons pas plus, ce serait gâcher le plaisir de ce suspense habilement mené.

      Car le scénario de Scott Z. Burns (Contagion) est construit en trompe-l'oeil. Dès que le film gratte un peu les personnages, on découvre leur vraie nature et les implications sur le récit. Les actions posées prennent soudainement un tout autre sens. C'est astucieux, mais il arrive parfois que le récit soit cousu de fil blanc, notamment en ce qui concerne le personnage du Dr Victoria Siebert (Catherine Zeta-Jones, qui vieillit en beauté). Elle incarne l'ex-psychiatre d'Emily.

      Libre au spectateur de croire, ou pas, à la vraisemblance de ses intentions. C'est secondaire. L'intérêt est ailleurs. Notamment dans les réflexions sur le fonctionnement de l'industrie pharmacologique et l'impact de la prise de médicaments sur la vie des gens. Ses stratégies publicitaires, par exemple, présentent chaque pilule comme une panacée. «Les gens vont mieux», comme dit la mère d'Emily. Bien sûr. Le film démontre aussi comment ses représentants utilisent plusieurs moyens de séduction, en espèces sonnantes et trébuchantes, pour que les médecins prescrivent leurs médicaments. Parfois sans trop même y penser, comme le fait le Dr Banks.

      Il s'agit d'ailleurs du personnage le plus intéressant d'Effets secondaires, plus encore que celui d'Emily Taylor. Le Dr Banks est un antihéros égocentrique et un peu pathétique à la morale douteuse. Les revenus de sa pratique passent avant l'éthique et il est incapable d'admettre ses torts. Il fera tout pour retrouver sa vie d'avant.

      Les épreuves en feront-elles un meilleur homme? Allez savoir. Le peu charismatique Jude Law réussit néanmoins à sauver le Dr Banks de l'antipathie qu'on devrait ressentir. Rooney Mara se distingue dans la peau d'une Emily névrosée au comportement erratique.

      En fait, toute la réussite d'Effets secondaires tient dans cette combinaison toute simple, mais si difficile à amalgamer: de bons acteurs et un scénario intelligent, conduits de main de maître par un réalisateur talentueux.

      * * *1/2
      Effets secondaires. Genre : suspense. Réalisateur : Steven Soderbergh. Acteurs : Rooney Mara, Jude Law, Channing Tatum et Catherine Zeta-Jones. Classement : 13 ans et plus. Durée : 1h46.

      On aime : la réalisation maîtrisée, l'ambivalence éthique.

      On n'aime pas : un scénario parfois cousu de fil blanc.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires