À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Admission

    Admission

    Résumé

    Alors qu'elle visite comme à chaque printemps les campus de l'est des États-Unis afin de vanter les mérites de l'Université Princeton, Portia Nathan, agente d'admissions à la prestigieuse institution du New Jersey, fait la connaissance de John Pressman, directeur d'une école alternative aux visées humanitaires. Celui-ci, père célibataire d'un garçon africain adopté, lui vante les mérites de Jeremiah, un jeune autodidacte surdoué, promis selon lui à un grand avenir malgré son profil académique médiocre. Mais il y a plus: John, qui a fréquenté autrefois la même université que Portia, lui apprend que, selon toute vraisemblance, Jeremiah serait le garçon qu'elle avait donné en adoption à l'époque. La nouvelle trouble l'équilibre déjà précaire de la quadragénaire, qui vient d'être abandonnée sans avertissement par son petit ami. Alors qu'elle combat son attirance pour John, rebâtit les ponts avec sa mère et milite pour l'obtention d'un poste convoité par une collègue rivale, Portia forme le projet de faire admettre coûte que coûte Jeremiah à Princeton.

    Cote La Presse

    2/5

    Votre cote 14 votes

    2.9/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Admission

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2013-03-22

    Classement : Général

    Pays : États-Unis

    Distributeur : Alliance Vivafilm

    Date de sortie en DVD : 2013-07-09

    Genre : Comédie

    Durée : 117 min.

    Année : 2013

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Paul Weitz

    Montage : Joan Sobel

    Scénario : Jean Hanff Korelitz,Karen Croner

    Photographie : Declan Quinn

    Musique : Stephen Trask

    D'après le roman de : Jean Hanff Korelitz

    ACTEURS

    Lily TomlinMichael SheenPaul RuddTina FeyWallace ShawnGloria ReubenNat Wolff

    Critique

    Admission : recherche Tina désespérément

    Sonia 
    Sonia Sarfati

    La seule bonne chose à propos d'Admission, à l'exception de quelques répliques bien envoyées ici-et-là-mais-trop-rarement, est qu'il n'affiche pas le nom de Tina Fey dans les rangs des scénaristes. L'auteure et star de 30 Rock révélée par Saturday Night Live, allumée et féministe, serait alors tombée du piédestal sur lequel plusieurs l'ont installée (avec raison) depuis longtemps.

    Dans cette comédie dite «adulte» (par ses préoccupations) réalisée et coécrite par Paul Weitz (American Pie), elle incarne Portia Nathan, l'une des responsables des admissions à l'Université Princeton. Celle où tout le monde rêve d'aller, qui trône au sommet des palmarès pour la qualité de son enseignement. Et son pourcentage de refus de candidatures.

    Son travail, c'est tout pour Portia. Son amoureux (Michael Sheen) est aussi tiède et plat qu'une bouteille de bière débouchée oubliée depuis des semaines sur le comptoir. Elle et sa mère (Lily Tomlin), non conformiste et colorée, vivent sur des planètes différentes. Ses amis... heu, en a-t-elle, des amis?

    Bref, une vie format «9 à 5». Jusqu'à ce qu'un ancien camarade de classe devenu enseignant (Paul Rudd) la contacte au sujet d'un de ses élèves (Nat Wolff). Selon lui, elle devrait tenir compte de sa candidature lors des prochaines admissions. Parce qu'il est très doué malgré un parcours très particulier. Oh, et en passant, il est peut-être son fils. À elle. Car elle a eu un bébé à l'adolescence, qu'elle a donné en adoption.

    À partir de là, dans une suite de scènes boiteuses et mal écrites, cette professionnelle dont les enfants ont carrément peur (et elle s'en fiche), qui n'est même pas capable d'«élever» un bonzaï, se mue en mère-poule - je vérifie que tu te brosses les dents, que tu n'assaisonnes pas ton soda d'une rasade d'alcool, alouette - mettant même en danger carrière et promotion pour une «possibilité» de maternité.

    Et, on le devine (en fait, y a-t-il une seule chose que l'on ne devine-t-on pas dans cette histoire prêchi-prêcha?), notre héroïne sortira grandie et plus heureuse de l'épisode.

    Dans cette foulée bien-pensante, les personnages ayant un peu de mordant perdent toutes leurs dents et se «guimauvisent». Quant à Tina Fey, habituellement si pétillante, elle est terne du début à la fin. Et Paul Rudd, qui peut être si sexy, semble «poussiéreux». Se seraient-ils autant ennuyés que les spectateurs dans cette aventure mal fichue, mal réalisée et irritante par tout ce qu'elle véhicule de conformisme?

    * *
    Admission. Comédie de Paul Weitz. Avec Tina Fey, Paul Rudd, Lily Tomlin, Michael Sheen. 1h47.

    Admission: à la bonne école

    Éric 
    Éric Moreault

    Admission souffre d'un gros malentendu en raison de la présence de Tina Fey et de Paul Rudd en haut de l'affiche et de Paul Weitz comme réalisateur. Ceux qui s'attendent à une comédie débridée ou satirique vont rester sur leur appétit. Le film s'avère plutôt une comédie sentimentale qui tente autant, sinon plus, de susciter une réflexion que de faire rire. Autrement dit, il s'adresse à des adultes et non pas à des ados. Ça fait changement à Hollywood.

    Portia Nathan (Tina Fey) travaille au service des admissions de la prestigieuse université Princeton, où les étudiants de bonne famille sont aussi ternes et lisses qu'elle. Elle perd ses marques lorsqu'elle rencontre John Pressman (Paul Rudd), le fantasque directeur d'une école alternative qui lui présente Jeremiah, un étudiant génial (très bon Nat Wolff).

    Portia, une femme mature bien qu'un peu névrosée, manque totalement d'assurance. Elle trouve le réconfort dans la routine et la sécurité d'un travail aliénant et d'une relation fade avec un prof de littérature. Bref, elle cherche la stabilité. Et elle a une vie totalement prévisible. Tout le contraire de John. Quand ce dernier lui annonce que Jeremiah est peut-être le fils qu'elle a donné à adopter à sa naissance, il va l'entraîner sur une pente bien glissante, qui va compromettre ses chances de promotion.

    On aura compris: l'héroïne détient la clé de son émancipation et de sa renaissance dans une vie plus heureuse. Le spectateur sait bien que le duo va finir ensemble (avec une fin qui ne résout pas tout, heureusement). Ce qui nous intéresse, c'est ce qui se passe entre les deux, les intrigues, les rebondissements et les liens que nouent les personnages.

    Sous le couvert de la comédie, le film propose aussi une (timide) réflexion sur certains enjeux féministes: la conciliation travail-famille, le désir d'enfants, les sacrifices, la solidarité... Il traite également des difficiles relations entre une mère (savoureuse Lily Tomlin) et sa fille. Il faut voir la façon qu'elle lui annonce avoir subi une double mastectomie, en réparant son vélo!

    Ça reste une comédie légère, mais avec de bons moments comiques, qui font preuve d'imagination. Lorsque Portia consulte le dossier d'un élève, celui-ci apparaît dans le bureau... et passe à la trappe (pour vrai) si sa candidature est rejetée. La scène où Portia se fait larguer ne manque pas de saveur non plus.

    Le scénario, adapté du roman de Jean Hanff Korelitz, fait beaucoup de cas de Portia, et pas assez de celui de John. Alors que Fey incarne avec grâce et crédibilité la première, Rudd peine à donner de l'épaisseur à son personnage.

    Avec Admission, Paul Weitz n'a pas visé son public d'American Pie (1999), mais plutôt à élever le propos social, comme il l'avait fait dans En bonne compagnie (2004). Le film ne laisse pas un souvenir impérissable. Mais il s'agit d'un bon divertissement, qui nous fait quitter la salle avec le sourire aux lèvres.

    ***

    Titre: Admission. Genre: comédie sentimentale. Réalisateur: Paul Weitz. Acteurs: Tina Fey et Paul Rudd. Classement: général. Durée: 1h47.

    On aime: la fin.

    On n'aime pas: le manque d'originalité, le contexte universitaire américain.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires