À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

     
    ou
    Fermer X

    Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

    Suggestions:
    1- Vérifiez l'orthographe
    2- Entrez un code postal
    3- Entrez le nom d'une ville
    4- Entrez une adresse

    En DVD

    Cirque du Soleil - Le Voyage imaginaire

    Cirque du Soleil - Le Voyage imaginaire

    Résumé

    Durant le spectacle d'un cirque ambulant, un trapéziste est aspiré dans un univers parallèle, où le suit malgré elle une spectatrice. Perdant de vue l'acrobate, dont elle s'est entichée, la jeune femme part à sa recherche. Une aventure aussi merveilleuse que périlleuse l'attend.

    Cote La Presse

    3/5

    Votre cote 55 votes

    2.8/5

    Fermer X

    Bande-annonce de Cirque du Soleil - Le Voyage...

    Vous avez vu le film?
    Faites-nous part de vos commentaires

    COTEZ CE FILM

    Légende

    • 5 etoile - exceptionnel
    • 4 etoile - Très bon
    • 3 etoile - Bon
    • 2 etoile - Passable
    • 1 etoile - À éviter

    DÉTAILS

    Date de sortie : 2012-12-07

    Classement : Général

    Pays : Canada

    Distributeur : Paramount

    Date de sortie en DVD : 2013-03-12

    Genre : Spectacle

    Durée : 91 min.

    Année : 2012

    Site officiel

    GÉNÉRIQUE

    Réalisation : Andrew Adamson

    Montage : Dirk Westervelt,Sim Evan-Jones

    Scénario : Andrew Adamson

    Production : Martin Bolduc

    Photographie : Brett Turnbull

    Musique : Stephen Barton,Benoît Jutras

    ACTEURS

    Erica LinzIgor Zaripov

    Critique

    Cirque du Soleil - Worlds Away : pari à moitié réussi

    Josée 
    Josée Lapointe

    Le Cirque du Soleil nous convie à plonger au coeur de son univers féerique et mystérieux dans Le voyage imaginaire. Tourné en 3D par une équipe de pros - Andrew Adamson à la réalisation et James Cameron à la coproduction, qui a même tourné certaines scènes -, le film fait le pari, à moitié réussi, de raconter une histoire sans paroles qui se déroule dans un monde imaginaire.

    On y suit Mia, une jeune femme sur la trace d'un acrobate qu'elle a aperçu dans un cirque forain. Tous deux sont engloutis dans un monde parallèle et atterrissent dans une espèce de désert où sont dressés quelques chapiteaux. Mia n'a qu'une photo à montrer aux gens qu'elle rencontre pour retrouver son beau trapéziste, et cette quête la fera entrer dans les différents spectacles du Cirque qui sont présentés à Las Vegas: O, , LOVE, Zumanity, Mystère, Chris Angel Believe et Viva Elvis.

    Vrai, le film s'approche de l'infopub de luxe. Mais dans la mesure où on n'indique pas dans quel spectacle on se trouve, que des numéros sont sortis de leur cadre et que le parcours de Mia ne se déroule pas dans une suite logique, c'est plutôt tout l'univers du Cirque du Soleil qui se trouve propulsé par le film. Cette absence de précision, loin d'être confuse, donne un aperçu de la signature unique du Cirque, alliage parfait entre la machine humaine et la technologie qui la soutient.

    Mais malgré les efforts pour lier cette suite de numéros hyper léchés, le scénario est bien mince et on reste dans la catégorie du spectacle (bien) filmé. Les deux protagonistes vivent des embûches et font des rencontres positives ou négatives, soit, mais leur présence est aléatoire. Et lorsqu'ils se retrouvent pour un romantique numéro final de cordes, on ne sait trop comment ils y sont arrivés.

    L'histoire reste donc un prétexte pour mettre en valeur les performances toujours époustouflantes des acrobates. On les voit de près, sous tous les angles - les deux scènes de bataille sur le mur vertical de sont hallucinantes -, parfois légèrement au ralenti, et on est fasciné par cette technique, cette précision, ce talent des corps qui se contorsionnent, virevoltent, s'envolent et se rattrapent.

    Le montage un peu hyperactif nous empêche cependant de savourer pleinement leur travail. Quant au 3D, il sert peu les artistes lorsqu'ils sont filmés de près et est davantage intéressant pour les plans d'ensemble. La profondeur et la dimension des scènes semblent infinies. Si on ne nous épargne pas les gerbes d'eau, les feux d'artifice et les pluies de pétales - à quoi servirait le 3D sans cela? -, il y a des moments où l'on a vraiment l'impression d'y être: pas seulement assis dans une salle de spectacle, mais carrément sur scène, avec Mia, entouré de clowns et d'acrobates.

    Le voyage imaginaire reste donc spectaculaire et cohérent avec l'univers du Cirque, avec sa musique omniprésente et son côté onirique. Mais il ne faut pas s'attendre à être happé par un récit haletant et bien ficelé - les enfants plus jeunes, et peut-être quelques parents, risquent de trouver le temps long. De leur côté, les amateurs de performance, de costumes et de maquillages hauts en couleur et de décors grandioses, qui savent qu'ils ne feront jamais le voyage à Las Vegas pour voir une de ces représentations, y trouveront leur compte.

    * * *
    Cirque du Soleil - Le voyage imaginaire (V.A.: Worlds Away). Spectacle filmé d'Andrew Adamson. Avec Erica Linz et Igor Zaripov. 1h31.

    publicité

    Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

    Commentaire (0)

    Commenter cet article »

    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Commenter cet article

    Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

     

    Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

    publicité

    10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

    Critiques >

    publicité

    publicité

    la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

    publicité

    Autres contenus populaires