En DVD

Keep the Lights On

Keep the Lights On

Résumé

Alors qu'il planche sur un projet de film consacré à une figure légendaire de la vie gay à New York, Eric, un documentariste danois établi dans la Grosse Pomme, fait via le téléphone rose la connaissance de Paul, un avocat dans le placard. Le coup de foudre est immédiat. Deux ans plus tard, les deux hommes vivent ensemble, mais les problèmes de drogue croissants de Paul ont déjà sonné la fin de la lune de miel. Lorsque son amoureux réapparaît après avoir disparu durant plusieurs jours d'affilée, Eric réunit leurs amis pour le confronter et le forcer à se prendre en main à la faveur d'un séjour dans un centre de désintoxication. L'opération réussit et c'est un tout nouveau Paul qui émerge. Peu de temps après toutefois, alors que le cinéaste accompagne son film au Festival de Berlin, le manège reprend. Au bout du fil, Paul ne répond plus. Lorsqu'Eric rentre à New York, l'avocat est introuvable.

Cote La Presse

3.5/5

Votre cote 1 vote

5/5

Fermer X

Bande-annonce de Keep the Lights On

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2012-12-07

Classement : En attente de classement

Pays : États-Unis

Distributeur : Cinéma du Parc

Date de sortie en DVD : 2013-01-22

Genre : Drame sentimental

Durée : 101 min.

Année : 2012

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Ira Sachs

Montage : Affonso Gonçalves

Scénario : Ira Sachs,Mauricio Zacharias

Photographie : Thimios Bakatakis

Musique : Arthur Russell

ACTEURS

Thure LindhardtJulianne NicholsonPaprika SteenSarah HessSebastian La CauseZachary Booth

Critique

Keep the Lights On : obsession et tromperie

Éric 
Éric Clément

Jusqu'où peut-on aimer, s'accrocher, soutenir l'autre, sans perdre pied, sans perdre son âme ou son temps? C'est le thème de Keep the Lights On, le très beau film semi-autobiographique d'Ira Sachs (Married Life, Forty Shades of Blue, The Delta). Un film dans lequel Erik (le Danois Thure Lindhardt), réalisateur d'un documentaire sur un artiste gai oublié, tombe amoureux de Paul (Zachary Booth), un avocat qui a un sérieux problème de consommation de drogue.

Le film tourné à New York suit le couple pendant une dizaine d'années avec ses hauts et ses bas. Vulnérable et tendre, Erik pardonne dans un premier temps les excès et les absences louches de son copain, dont il a du mal à se détacher. Il se réfugie dans son travail de documentariste, mais ce n'est pas suffisant.

Ira Sachs réussit à filmer la fragilité, la peine, la souffrance des deux comédiens avec beaucoup de sensibilité et sans forcer le trait. Récemment nommé dans la catégorie «meilleur acteur» aux Spirit Awards du cinéma indépendant, Thure Lindhardt est magnifique de vérité dans Keep the Lights On, à la manière d'un Jack Nicholson à ses débuts.

Il s'agit d'un film très bien fait sur l'amour, le sens de la compassion, la dépendance affective et le fragile équilibre du couple, surtout quand l'un des deux trompe l'autre...

À l'affiche au cinéma du Parc, en version originale anglaise.

* * * 1/2
Keep the Lights On. Drame d'Ira Sachs (États-Unis). Avec Thure Lindhardt et Zachary Booth. 1h41.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires