À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Week-end royal

      Hyde Park on Hudson

      Résumé

      À son plus grand étonnement, Daisy Suckley, vague cousine de Franklin Delano Roosevelt, est conviée à Hyde Park on Hudson, résidence secondaire du président des États-Unis située au Nord de New York, afin de remonter le moral de ce dernier. Nous sommes au printemps de 1939 et, entre les affaires pressantes du gouvernement et les tiraillements familiaux opposant l'épouse et la mère de Roosevelt, la paisible Daisy, célibataire désargentée, fait tomber la pression. Les visites se répètent et la jeune femme, devenue la maîtresse du président sans savoir qu'elle n'est pas seule à jouer ce rôle, épie au fil des jours les jeux de coulisses dans cette maison de haut pouvoir. Celle-ci se prépare d'ailleurs à recevoir la visite du roi George VI et de son épouse la reine Elizabeth, premiers monarques britanniques à fouler le sol américain depuis la Guerre d'indépendance. Leur but: obtenir l'appui des États-Unis alors que la Grande-Bretagne s'apprête à entrer en guerre contre l'Allemagne d'Hitler.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 9 votes

      2.8/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Week-end royal

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-12-14

      Classement : Général

      Pays : Grande-Bretagne

      Distributeur : Alliance Vivafilm

      Date de sortie en DVD : 2013-04-09

      Genre : Drame historique

      Durée : 94 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Roger Michell

      Montage : Nicolas Gaster

      Scénario : Richard Nelson

      Photographie : Lol Crawley

      Musique : Jeremy Sams

      D'après la pièce de : Richard Nelson

      ACTEURS

      Bill MurrayLaura LinneyOlivia WilliamsOlivia ColmanBlake RitsonElizabeth MarvelSamuel West

      Critique

      Hyde Park on Hudson : ni royal ni présidentiel

      Sonia 
      Sonia Sarfati

      Deux histoires, la petite et la grande, se côtoient dans Hyde Park on Hudson de Roger Michell (Notting Hill), l'intention étant d'observer la seconde par la lorgnette de la première. Malheureusement, l'idée, qui était bonne, ne fonctionne pas ici. Probablement parce que, malgré tout le talent de Laura Linney, le personnage qu'elle incarne, porteuse du point de vue des gens «ordinaires» sur les puissants, est terne et effacé à un point tel qu'il provoque, au mieux, l'indifférence; au pire, l'ennui.

      Puisque ce sont les deux que l'on suit ici.

      Ce fil du récit, porté ici avec sérieux, là avec légèreté par Bill Murray, mais aussi par Samuel West qui n'a pas tenté de reproduire la performance de Colin Firth dans The King's Speech; ce choc des cultures où se heurtent les protocoles; et ces jeux de la diplomatie et de la politique sont beaucoup plus intéressants que l'intrigue mettant en présence le président et sa cousine.

      * * 1/2
      Hyde Park on Hudson. Drame historique de Roger Michell. Avec Bill Murray, Laura Linney, Olivia Williams, Samuel West. 1h35.

      Week-end royal: la maîtresse du président

      Éric 
      Éric Moreault

      Week-end royal (Hyde Park on Hudson) serait un film au charme désuet et au sujet éculé s'il n'y avait un intérêt particulier: celui de voir la grande et la petite histoire se côtoyer et dialoguer. Dans cette comédie dramatique, Franklin D. Roosevelt est confronté à l'imminence de la guerre, mais aussi au désir qu'il ressent pour sa lointaine cousine...

      Nous sommes en 1939. Le président des États-Unis (Bill Murray) se réfugie le plus souvent possible dans sa propriété de Hyde Park, près de la rivière Hudson, pour oublier le poids du monde. La présence de sa cousine Daisy (Laura Linney) accentue son goût du farniente et de l'évasion.

      Mais les affaires d'État le rappellent à l'ordre. Il doit recevoir le roi George VI (Samuel West) et la reine Élisabeth d'Angleterre (Olivia Colman). Le jeune couple doit convaincre FDR que son pays doit se ranger aux côtés de la Grande-Bretagne dans son combat contre le nazisme. Il les accueille d'ailleurs à la campagne pour des raisons politiques: la moitié de son cabinet est contre l'entrée des États-Unis en guerre. Mais FDR a la tête, pour ne pas dire autre chose, ailleurs...

      Ce n'est pas la première fois que Roger Michell (La gloire des ondes) confronte les préjugés de la classe supérieure à ceux du peuple - il l'a fait avec succès dans Notting Hill. Il oppose aussi le côté easy going des Américains au style bâton dans le cul des Britanniques. C'est parfois drôle, d'autres fois, pas du tout.

      FDR moins grand que nature

      Le réalisateur a aussi choisi de présenter un FDR moins grand que nature, de montrer l'homme derrière la stature présidentielle. Un pince-sans-rire brillant, nullement diminué par la polio qui l'handicape, mais aussi un égocentrique insensible et volage. C'est un choix qui se défend. Il montre aussi FDR comme une figure paternelle qui va donner confiance au roi bègue.

      Bill Murray, qui s'est réinventé comme acteur depuis quelques années, peut être très convaincant même dans la peau d'un homme de la stature de FDR. Le vieux roublard incarne avec un naturel époustouflant le 32e président américain, avec ses failles.

      Daisy joue un rôle effacé, même si est la narratrice de cette nuit d'été historique. Son côté potiche peut agacer, mais il ne pouvait en être autrement à cette époque - à moins de faire du révisionnisme! La gauche et naïve campagnarde sera bientôt confrontée à un dilemme déchirant, entre sa raison et son coeur.

      La véritable faiblesse de ce film qui n'a d'autre prétention que de montrer la petite histoire derrière la grande est l'incroyable attention portée à une histoire de hot-dogs. Qui tombe totalement à plat et est pas mal forte en moutarde. De toute évidence, Roger Michell ne savait pas comment finir son film et réconcilier ses deux lignes narratrices.

      Peu importe. Pour moi, l'intérêt était ailleurs: dans cette fascinante page d'histoire où l'anecdotique se mesure au tragique. Ce qui en fait un bon divertissement. Léger, mais intelligent.

      On aime: la fraîcheur, l'interprétation de Bill Murray et de Laura Linney.

      On n'aime pas: l'obsession des hot-dogs.

      publicité

      Commentaires ( 1 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (1)

      Commenter cet article »

      • ce qui me frappe et m'exaspère c'est l'extrème inutilité des critiques de lapresse qui n'ont absolument aucun rapoort avec le divertissement
        Critiques de LaPresse = totalement inutiles

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires