À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Lincoln

      Lincoln

      Résumé

      Washington, 1864. La Guerre de Sécession s'éternise. Tous les yeux sont tournés vers le président américain Abraham Lincoln, qui vient d'être réélu pour un second mandat, afin qu'il accélère le processus de paix entre l'armée de l'Union et les très affaiblies troupes des Confédérés. Or, le président républicain s'objecte à tout compromis. Il veut faire adopter par la Chambre le 13e amendement à la Constitution qui, visant à abolir l'esclavage, mettra à genoux les États du Sud qui en ont fait le fondement de leur économie. Déjà divisée entre républicains et démocrates, la chambre se fractionne encore plus sous la pression d'un Lincoln plus déterminé que jamais. Tandis que le vote attendu se prépare et que le représentant Thaddeus Stevens, farouche abolitionniste, milite ouvertement en faveur du 13e amendement, le couple Lincoln se déchire sur la question de leur fils Robert. Jusque là soustrait au service militaire, ce dernier veut joindre les rangs de l'armée.

      Cote La Presse

      3.5/5

      Votre cote 107 votes

      3.3/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Lincoln

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-11-16

      Classement : Général

      Pays : États-Unis

      Distributeur : 20th Century Fox

      Date de sortie en DVD : 2013-03-26

      Genre : Drame historique

      Durée : 150 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Steven Spielberg

      Montage : Michael Kahn

      Scénario : Tony Kushner

      Photographie : Janusz Kaminski

      Musique : John Williams

      ACTEURS

      Daniel Day-LewisDavid StrathairnJoseph Gordon-LevittTommy Lee JonesJackie Earle HaleySally FieldLee PaceJames SpaderPeter McRobbie

      Critique

      Lincoln : remarquable, mais...

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      D'abord, une mise en garde: Lincoln n'a rien de spectaculaire. Même s'il s'aventure parfois, de façon très furtive, sur les champs de bataille, le nouveau film de Steven Spielberg, campé dans les décors où s'exerce le pouvoir à Washington, repose essentiellement sur les dialogues.

      Les mordus d'histoire, et aussi ceux qui s'intéressent de près à la politique américaine, trouveront dans le scénario de Tony Kuchner (Munich) matière à nourrir leur passion. Inspiré de Team of Rivals, ouvrage de l'historienne Doris Kearns Goodwyn, le récit, qui ne manque pas d'humour, s'attarde en effet à démonter de l'intérieur les mécanismes d'un système politique unique au monde, au moment où la guerre de Sécession fait rage. On montre ainsi comment Abraham Lincoln, 16e président des États-Unis, s'y est pris en 1865 pour obtenir dans l'adversité l'adoption du XIIIe amendement de la Constitution américaine, qui abolissait l'esclavage.

      L'un des aspects les plus intéressants du scénario réside dans la maîtrise avec laquelle on parvient à mettre en scène de très nombreux personnages sans perdre le spectateur en cours de route. Afin d'obtenir le nombre de voix requises pour adopter l'amendement, Lincoln, premier président républicain de l'histoire des États-Unis, a en effet dû convaincre de nombreux opposants démocrates (pro-esclavage) de se rallier. Il a parfois dû faire des compromis, tout en s'assurant de garder l'appui de son aile plus «radicale», avide de lois encore plus progressistes.

      À cet égard, toutes les scènes où Lincoln discute stratégie avec son secrétaire d'État William Seward (excellent David Strathairn) sont très éclairantes. En plus de bien servir le récit sur le plan dramatique, elles offrent aussi des mises en contexte, bien nécessaires dans les circonstances. La présence du député Thaddeus Stevens (Tommy Lee Jones), notamment, évoque bien les enjeux. Ce dernier incarne en effet la frange plus progressiste du mouvement abolitionniste en militant pour une loi encore plus forte et plus équitable. Il convient en outre de souligner ici la délicieuse composition de Tommy Lee Jones. L'acteur se distingue dans toutes les scènes où il apparaît.

      On l'aura compris, Lincoln est une production de tout premier ordre. La réalisation est impeccable; la distribution tout étoile qu'a réunie Spielberg est à la hauteur; et Daniel Day-Lewis est évidemment irréprochable dans la peau du président.

      Le scénario est toutefois moins convaincant quand il s'aventure dans la vie familiale de Lincoln. Sally Field charge un peu trop dans le rôle de la femme, et Joseph Gordon-Levitt n'a pratiquement rien à se mettre sous la dent dans le rôle du fils aîné.

      Si on peut louer la sobriété et la rigueur dont a fait preuve Spielberg dans sa réalisation, l'ensemble pourra parfois paraître académique. Et très verbeux.

      Lincoln n'étant présenté qu'en version originale anglaise au Québec, une compréhension parfaite de la langue de Shakespeare est essentielle.

      * * * 1/2
      Lincoln. Drame biographique de Steven Spielberg. Avec Daniel Day-Lewis, Sally Field, David Strathairn, Tommy Lee Jones. 2h29.

      publicité

      Commentaires ( 10 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaires (10)

      Commenter cet article »

      • J'ai remarqu. qu'il y avait au moins une erreur historique s'est "glissée" dans le film. Deux des législateurs représentants l'état du Connecticut en 1865, sont considérés avoir voté contre l'amendement constitutionnel pour mettre fin à l'esclavage.
        Or, selon le Service de recherche du Congrès tous les quatre représentants du Connecticut ont voté oui à l'amendement 13.
        Mais dans le film, on voit les législateurs Auguste Benjamin et Arthur Bentleigh du Connecticut voter "Non".

      • A mon goût, pas un très bon Spielberg qui nous avait habitué à mieux. Le film est sauvé par l'aspect historiquement important de son sujet et par le jeu d'acteurs, surtout Day-Lewis.
        Par ailleurs , j'ai de plus en plus de misère avec les doublures en français. J'aurais plus apprécié ce film sur DVD avec sous-titre.

      • Film très intéressant pour le volet historique bien expliqué et compréhensible mais un peu long à mon goût sur la mise en scène de cette époque.

      • Un bon film historique du parlement des E U A sous Abraham Lincoln à la fin de la guerre des sécessions et le vote crucial de la loi du 13 ième amendements pour l'abolition de l'esclavage des noirs qui seront ainsi reconnus des humains comme les blancs...
        C'est certainement le même genre de politique que Barack OBAMA doit faire la loi pour retirer les armes d'assaut et les chargeurs de plus de 30 balles contre la NRA et certains républicains extrémistes du second amendement ...

      • Je viens d'aller voir le film Lincoln en français et j'ai bien aimé.Vous devriez venir le voir à Drummondville gens de la grande ville .Pour une fois que nous avons le film avant vous.

      • Moi je ne parle que la langue originale au cinéma, que ce soit au Québec comme au Pakistan. Toutefois, je trouve pour le moins insultant que le film ne soit pas diffusé à Québec justement « parce qu'il n'est qu'en anglais ».

      • J'irai voir ce film quand il sera en version française...ici on parle français..même au cinéma.

      • Il semble que ce soit le lot des films historiques: trop d'infos pour un médium essentiellement fait de mouvements. De Niro a rencontré ce problème avec THE GOOD SHEPHERD.
        MUNICH est, de loin, le film, le plus adulte, le moins sucré et le plus abouti du talentueux Spielberg. Même si Spielberg semble avoir échappé le sucrier dans le rôle de Sally Field, je suis sûr que son scénariste Tony Kuchner a fait un bon travail même si le sujet, par nature, n'est pas aussi mouvementé que celui de MUNICH.
        Spielberg aurait sans doute été plus avisé de produire son bio-épique en mini-série pour la télévision, un medium qui permet mieux les gros casting historiques et surtout qui donne le temps aux scénaristes de développer une histoire sur 13 épisodes au lieu de la saboter en deux heures. Je pense à l'excellente série de HBO, JOHN ADAMS (2008), avec Paul Giamatti.

      • Comment se fait-il que le film ne sorte pas simultanément en version française ? Il est présenté en anglais seulement dans 10 salles différentes . Pour un film de Spielberg attendu depuis longtemps c'est pour le moins surprenant. Faut-il réveiller un distributeur ou quelqu'un à l'Office de la langue française. ?

      • Il n'y a pas de version française de prévue?

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires