Philémon chante Habana

Philémon chante Habana

Philémon chante Habana

Résumé

Deux ans après avoir enregistré à La Havane son nouvel album, l'artiste québécois Philémon Chante retourne à Cuba avec son produit fini sous le bras, afin d'exprimer sa reconnaissance aux musiciens et amis qui l'avaient aidé dans son projet.

Cote La Presse

3.5/5

Votre cote 58 votes

4.4/5

Fermer X

Bande-annonce de Philémon chante Habana

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2012-09-07

Classement : Général

Pays : Canada

Distributeur : Faits Divers Média Inc.

Date de sortie en DVD : n.d.

Genre : Documentaire musical

Durée : 88 min.

Année : 2012

Site officiel: n.d.

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Pedro Ruiz

Montage : Pedro Ruiz

Scénario : Pedro Ruiz

Production : Pedro Ruiz

ACTEURS

Critique

Philémon chante Habana : un punch érable et rhum

Éric 
Éric Clément

Réalisé par Pedro Ruiz, cinéaste montréalais d'origine vénézuélienne, Philémon chante Habana est un beau film sur le jeune auteur-compositeur-interprète québécois Philémon et l'enregistrement à La Havane de son premier opus, Sessions cubaines.

Le film a quelques longueurs mais il permet de tracer un portrait sans concessions d'un chanteur talentueux, original et sympathique qui est allé au bout de ses inspirations, même et surtout les plus folles.

On découvre comment a germé et s'est réalisé son idée de s'associer à des musiciens cubains chevronnés pour sortir son premier disque au Québec.

Sa rencontre avec les musiciens de Chappottin Jr est une fusion punchée érable et rhum qui semble naturelle, «un moment de grâce», comme le dit Philémon dans le film.

Sa musique et sa voix si particulière se marient effectivement très bien à la douceur et à la pesanteur havanaise, de même qu'aux rythmes chaloupés du jazz cubain. Le film est un réel plaisir auditif.

Quelles belles scènes que celle où le Québécois apprend une de ses chansons à une petite fille dans la rue et celle où il mène un jam époustouflant dans l'appartement de Chappottin.

Les images sont splendides, montrant une Havane toujours aussi colorée et délabrée que vivante et musicalement unique, et un Philémon à l'aise comme un poisson dans l'eau... caraïbe.

Un film à voir... dès le 7 septembre au Cinéma Ex-Centris.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité