À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Quatuor à cordes

      A Late Quartet

      Résumé

      Alors que le quatuor à cordes de réputation internationale qu'il a fondé s'apprête à fêter ses vingt-cinq ans d'existence, le violoncelliste veuf Peter Mitchell annonce à ses collègues qu'il est atteint de la maladie de Parkinson et qu'ils devront lui trouver un remplaçant. Cette triste nouvelle ébranle le second violon Robert Gelbart et son épouse Juliette, altiste. Déjà au centre de la bataille d'égos qui oppose le rigide premier violon Daniel Lerner à son mari, Juliette doit également composer avec les récentes infidélités de ce dernier. La situation devient explosive lorsque le couple en crise découvre que sa fille, l'impétueuse Alexandra, a entamé une liaison secrète avec Daniel, qui est depuis peu son professeur de violon.

      Cote La Presse

      3/5

      Votre cote 7 votes

      3.3/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Quatuor à cordes

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-11-30

      Classement : Général

      Pays : États-Unis

      Distributeur : Métropole Films Distribution

      Date de sortie en DVD : 2013-03-12

      Genre : Comédie dramatique

      Durée : 106 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Yaron Zilberman

      Montage : Yuval Shar

      Scénario : Yaron Zilberman,Seth Grossman

      Photographie : Frederick Elmes

      Musique : Angelo Badalamenti

      ACTEURS

      Christopher WalkenImogen PootsPhilip Seymour HoffmanCatherine KeenerMark IvanirWallace ShawnLiraz CharhiMadhur JaffreyNina Lee

      Critique

      A Late Quartet : comme une petite musique de chambre

      Marc-André 
      Marc-André Lussier

      Yaron Zilberman s'était fait remarquer il y a quelques années grâce à son documentaire Watermarks, qui relatait l'histoire de nageuses juives autrichiennes pendant les années 30. Pour son premier long métrage de fiction, l'auteur cinéaste a orchestré une histoire selon le modèle du Quatuor à cordes, opus 131 en ut mineur de Beethoven.

      Les partitions qu'a écrites Zilberman pour ses interprètes s'apparentent ainsi beaucoup à de la musique de chambre. C'est d'ailleurs grâce à la virtuosité de chacun de ses acteurs que A Late Quartet s'inscrit parmi les productions de qualité de cette fin de saison.

      On s'intéressera surtout à la dynamique qui anime quatre musiciens faisant partie d'une formation célébrée par le milieu et la critique depuis 25 ans. Zilberman parvient ainsi à imposer d'emblée le climat de proximité et de respect entre des êtres qui se côtoient intimement depuis tant d'années. Le groupe se trouve pourtant à un tournant. Atteint de la maladie de Parkinson, le leader de la formation, Peter Mitchell (Christopher Walken), doit bientôt céder sa place, non sans avoir au préalable préparé un ultime concert au cours duquel sera joué le fameux quatuor de Beethoven, pièce exigeante qui ne tolère aucune pause entre les mouvements.

      Zilberman traduit avec acuité l'aspect professionnel de l'entreprise (répétitions, discussions, etc.) tout autant que le caractère émotif d'un concert annonçant la fin d'une époque. D'autant que le départ de Peter provoquera de nombreuses remises en question, à travers lesquelles s'exprimeront aussi des années de frustrations, jusque-là restées silencieuses.

      Le récit s'égare toutefois un peu dans des considérations de téléromans, notamment sur le plan sentimental. Ces interventions détournent malheureusement l'attention de l'essentiel.

      On louera cependant les performances de tous les acteurs en place, notamment Christopher Walken, magnifique de retenue dans le rôle du leader et patriarche du groupe. Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener et Mark Ivanir sont au diapason, tout comme Imogen Poots, vibrante dans le rôle d'une jeune femme entretenant une liaison avec un homme plus mûr...

      A Late Quartet n'est pas un grand film, mais on le regarde de la même manière que l'on pourrait écouter une petite musique de chambre à New York un dimanche de fin d'automne.

      * * *
      A Late Quartet. Drame de Yaron Zilberman. Avec Christopher Walken, Philip Seymour Hoffman, Catherine Keener. 1h45.

      Le dernier quatuor: ensemble, c'est tout

      Éric 
      Éric Moreault

      Un quatuor, c'est comme n'importe quel instrument à cordes. Il suffit qu'il soit juste un peu désaccordé pour qu'il perde ses qualités harmoniques. Dans Le dernier quatuor, il suffit d'un seul événement pour que l'équilibre qui règne depuis 25 ans au sein du groupe se rompe. Le film de Yaron Ziberman joue une partition qui manque parfois de rythme, mais qui s'écoute bien...

      Le violoncelliste Peter Mitchell (Christopher Walken) souffre de la maladie de Parkinson. Il annonce à ses collègues de la Fugue, un ensemble vénéré depuis un quart de siècle par le public et la critique, qu'il se retirera après le premier concert de la saison. La nouvelle consterne Daniel Lerner (Mark Ivanir), Juliette Gelbart (Catherine Keener) et Robert Gelbart (Philip Seymour Hoffman). Ce dernier, éternel second violon, y voit l'occasion de jouer parfois le premier violon... Son ambition sera une source de discorde qui fera voler en éclat le quatuor, compromettant le souhait de Peter de pouvoir jouer une dernière fois sur scène sa pièce favorite de Beethoven.

      Le dernier quatuor décrit bien la dynamique particulière qui existe entre les membres du quatuor, qui passent plus de temps ensemble qu'avec leurs familles. Si on fait exception de Robert et Juliette, qui sont mariés! Mais bien plus à leur musique qu'à leur amour, d'ailleurs.

      Le film peine parfois à trouver le juste équilibre entre les considérations musicales et les soubresauts sentimentaux des personnages. Le réalisateur s'attarde longuement à décrire ce qu'implique la préparation d'une saison pour ces musiciens professionnels. La discipline et la rigueur de la préparation, les exercices, les répétitions... La chose est fascinante, bien sûr, mais elle peut rapidement s'avérer fastidieuse pour le spectateur qui n'est pas un maniaque de musique classique.

      Quant aux conflits sentimentaux, Yaron Ziberman a de la difficulté à ne pas tomber dans la caricature et verse dans l'excès mélodramatique. Il est difficile de croire qu'un couple solide depuis 25 ans puisse se désintégrer comme ça, en raison d'une histoire d'un soir... Mais, pire, on a de la difficulté à croire en cette histoire d'amour entre Daniel, le premier violon, et Alexandra, la fille de ses deux collègues. Encore moins aux raisons qui la poussent à y mettre fin.

      En fait, ce que nous dit Le dernier quatuor, un peu maladroitement, c'est que jouer de la musique, à ce niveau, c'est comme entrer en religion: il faut être prêt à tout sacrifier pour atteindre la grâce dans l'interprétation. Le quatuor passe avant tout. Au détriment même de la vie personnelle et familiale.

      Le dernier quatuor exerce une certaine fascination parce qu'il est porté par des performances d'acteurs de haute voltige, qui réussissent à nous rendre attachants leurs personnages cérébraux et un peu coincés. Philip Seymour Hoffman, Christopher Walken, Catherine Keener et Mark Ivanir sont tous très crédibles dans leurs rôles respectifs de musiciens de haut calibre. Une mention spéciale aussi à la pimpante Imogen Poots, dans la peau d'Alexandra, dont la fraîcheur fait contrepoids à la gravité de ses aînés.

      Car ce film intimiste - tout tourne autour du quatuor - se veut aussi une réflexion sur le vieillissement, la perte des illusions, les sacrifices et l'illusoire bonheur.

      Le dernier quatuor n'est certes pas un chef-d'oeuvre à la Beethoven. Mais il peut s'écouter comme une petite musique de chambre qui nous charme malgré quelques fausses notes.

      * * *
      Le dernier quatuor. Genre: drame. Réalisateur: Yaron Ziberman. Acteurs: Philip Seymour Hoffman, Christopher Walken, Catherine Keener, Mark Ivanir et Imogen Poots. Classement: général. Durée: 1h46.

      On aime: les performances d'acteur.
      On n'aime pas: le lent début, l'aspect élitiste.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires