En DVD

Les Psychopathes

Les Psychopathes

Seven Psychopaths

Résumé

Incapable de terminer son dernier scénario intitulé "Sept psychopathes", Marty, un Irlandais alcoolique installé à Hollywood, est mis à la porte par sa copine. Il échoit sur le divan de son meilleur ami Billy, un acteur raté doublé d'un kidnappeur de chiens. Lorsque Billy et son complice Hans enlèvent le bien-aimé shih tzu d'un dangereux gangster, celui-ci flaire rapidement leur piste, les forçant à prendre la fuite dans le désert. Entraîné malgré lui dans la cavale, Marty profite de l'occasion pour se sortir de son impasse créatrice en demandant leur aide à Billy et Hans. Leurs histoires respectives en viennent à nourrir son scénario, lequel finit par ressembler à la réalité de manière aussi troublante que cocasse.

Cote La Presse

4/5

Votre cote 27 votes

3.6/5

Fermer X

Bande-annonce de Les Psychopathes

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2012-10-12

Classement : 13 ans + (violence)

Pays : Grande-Bretagne

Distributeur : Alliance Vivafilm

Date de sortie en DVD : 2013-02-19

Genre : Comédie

Durée : 111 min.

Année : 2012

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Martin McDonagh

Montage : Lisa Gunning

Scénario : Martin McDonagh

Photographie : Ben Davis

Musique : Carter Burwell

ACTEURS

Abbie CornishChristopher WalkenOlga KurylenkoSam RockwellColin FarrellWoody HarrelsonTom Waits

Critique

Seven Psychopaths : Tarantino rencontre Mamet

Sonia 
Sonia Sarfati

Il y a à la fois du Quentin Tarantino et du David Mamet dans Seven Psychopaths de Martin McDonagh. Moins maîtrisé que In Bruges (qui mettait aussi en vedette Colin Farrell), mais beaucoup plus ambitieux, le film joue à la fois sur les clichés des films d'action et sur les préoccupations de l'écrivain. Cette satire sombre, sanglante et absurde est absolument réjouissante et fait mouche grâce à des dialogues brillants et mordants, à des monologues qui sont de véritables tours de force et à des personnages déjantés qui semblent sortis des pages d'un comic book.

On y rencontre Marty, scénariste irlandais installé à Hollywood (Farrell, sobre même dans l'ébriété, puisqu'il est le personnage le plus «normal» du film), qui peine sur un scénario dont il n'a écrit... que le titre: Seven Psychopaths. Il ne sait pas où il s'en va avec ça, d'autant plus qu'il ne veut pas signer une (autre) histoire violente. Il imagine même un dernier acte dans lequel son personnage principal ne ferait que parler. «Bon, là, on est dans un film français?», se moquera son meilleur ami Billy (Sam Rockwell, formidable en tout temps, sublime dans le morceau de bravoure qu'est sa livraison de la conclusion de l'histoire que Marty devrait écrire, selon lui).

Billy, donc, gagne sa vie en kidnappant des chiens avec Hans (Christopher Walken, son meilleur rôle depuis très longtemps). Ils les remettent à leurs propriétaires dès que ceux-ci annoncent une récompense. Malheureusement, ils enlèvent le shih-tzu adoré d'un gangster - un psychopathe, un vrai (Woody Harrelson, effrayant en mode pince-sans-rire). Les trois comparses tenteront de lui échapper. L'intrigue se transportera alors de Los Angeles au Joshua Tree National Park pour un dernier acte échevelé, absurde, délirant.

Mêlant les niveaux de réalité (le présent, le passé, le scénario tel que Marty l'écrit, celui qu'imagine Billy, celui que conçoit Hans), Seven Psychopaths, que Martin McDonagh a écrit en même temps, même un peu avant In Bruges, propose un spectacle grand-guignolesque où la violence est explicite et, surtout, surgit sans que le spectateur ne soit préparé. Un choix du réalisateur, et c'est le bon. Et c'est servi à merveille par la photographie de Ben Davis: les couleurs saturées qui explosent à l'écran assoient le caractère «bédéesque» du film.

Bref, même s'il y a ici et là des maladresses, elles sont compensées par des moments absolument brillants dans le jeu, la mise en scène ou l'écriture. L'absurde n'est ici que de surface et est loin de tourner à vide.

* * * *
SEVEN PSYCHOPATHS. Comédie noire de Martin McDonagh. Avec Colin Farrell, Sam Rockwell, Christopher Walken, Woody Harrelson. 1h50.

publicité

Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires