En DVD

Sur la piste du Marsupilami

Sur la piste du Marsupilami

Sur la piste du Marsupilami

Résumé

Dan, un journaliste vedette de la télévision française désespérément à la recherche d'un scoop, est envoyé par sa patronne en Palombie, un pays d'Amérique latine où il avait autrefois réalisé son premier reportage percutant. Pablito, un vétérinaire malhonnête, lui sert de guide. Tandis que les deux hommes s'enfoncent dans la jungle à la recherche de la mystérieuse tribu Paya, Hermoso, un vieux botaniste, flaire la piste du Marsupilami, un petit animal d'une grande dextérité qui recueille une plante rare aux vertus rajeunissantes. Ayant retrouvé ses trente ans grâce à celle-ci, le scientifique forme le projet de capturer le Marsupilami et de renverser le dictateur de la Palombie. Dan et Pablito unissent leurs efforts pour contrecarrer ses projets.

Cote La Presse

2/5

Votre cote 73 votes

3.1/5

Fermer X

Bande-annonce de Sur la piste du Marsupilami

Vous avez vu le film?
Faites-nous part de vos commentaires

COTEZ CE FILM

Légende

  • 5 etoile - exceptionnel
  • 4 etoile - Très bon
  • 3 etoile - Bon
  • 2 etoile - Passable
  • 1 etoile - À éviter

DÉTAILS

Date de sortie : 2012-08-10

Classement : Général

Pays : France

Distributeur : Niagara Films

Date de sortie en DVD : 2012-11-20

Genre : Aventures

Durée : 105 min.

Année : 2012

Site officiel

GÉNÉRIQUE

Réalisation : Alain Chabat

Montage : Maryline Monthieux

Scénario : Alain Chabat,Jeremy Doner

Photographie : Laurent Dailland

Musique : Bruno Coulais

D'après l'oeuvre de :  Franquin

ACTEURS

Alain ChabatJamel DebbouzeLambert WilsonPatrick TimsitFred TestotGéraldine NakacheAïssa MaïgaJacques WeberDalip SinghLiya Kebede

Critique

Sur la piste du Marsupilami : Houba! Houba! Bof!

Aleksi K. 
Aleksi K. Lepage

On s'attendait à ce que la critique française (de France, bien sûr) accueille cette comédie populaire avec une volée de bois vert. Même pas. Première a aimé, Le Nouvel Obs aussi, avec L'Express, Les Inrocks et Télérama. Bizarre. Les critiques et les chroniqueurs de Paris n'ont pas l'habitude d'être tendres avec le cinéma commercial national. On se sent presque coupable de ne pas partager ce bel élan d'enthousiasme consensuel et cocorico.

Ambitieux, et dans l'ensemble plutôt potable, mais sans plus, Sur la piste du Marsupilami jongle sans trop de soucis avec le film d'aventure, le slapstick et le fantastique. Il faut être un fan pur et dur d'Alain Chabat, ancien membre des Nuls, ici acteur, scénariste, réalisateur et producteur, pour apprécier pleinement le spectacle: Chabat prend beaucoup de place.

Le Marsupilami en titre est réduit à l'état de nounours numérique, mignon tout plein et qu'on dirait tout droit sorti du département des jouets de La Baie, mais à cela, on s'y attendait. La créature d'abord conçue par l'auteur de bédés André Franquin en 1952 (pour l'album Spirou et les héritiers) était autrement robuste et costaude; Chabat en a fait un toutou. Autre déception: les personnages de Spirou et Fantasio, évincés, sont remplacés par un improbable duo (Chabat et Jamel Debbouze), le premier en journaliste forcé au scoop, et le second en guide improvisé, faux vétérinaire, papa d'à peu près 15 marmots.

Tous deux parcourront les jungles amazoniennes de la Palombie (pays fictif, n'allez pas consulter Google) à la recherche de ce mythique animal doté d'une force impressionnante et d'une queue démesurément longue (oui, madame). Nos héros feront la connaissance de la bête, voudront la filmer pour un reportage-choc, mais les milices du pays et un savant fou leur mettront des tas de bâtons dans les roues.

Bonne humeur communicative

Des personnages secondaires, on retiendra cet insolite dictateur sud-américain, le général Pochero (Lambert Wilson, qui vole la vedette), despote cruel, sans pitié et fan de Céline... Dion, évidemment, dont il possède de magnifiques statues et des vinyles introuvables (Céline elle-même fait son apparition, ne ratez pas le générique final).

Pour deux gags réussis et bien amenés, deux foireux et superflus: ainsi oscille Sur la piste du Marsupilami entre l'éclair de génie, la plate médiocrité et, par bonheur pas trop souvent, la farce éventée. Debbouze et Chabat, sympathiques et cabotins, rappellent vaguement un autre duo comique bien français, Campana et Perrin (Depardieu et Richard), perdus en brousse dans La chèvre de Francis Veber. Le film de Chabat, c'est n'importe quoi, mais il y a suffisamment de bons moments pour en faire un show délassant, et il se dégage de l'ensemble une bonne humeur communicative qu'on ne retrouvait pas dans les récents Astérix (sauf dans Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre, du même Alain Chabat, quelle coïncidence!).

publicité

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires