À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Total Recall - Mémoires programmées

      Total Recall

      Résumé

      À la fin du XXIe siècle, seuls deux territoires demeurent habitables sur la Terre: la United Federation of Britain et la Colonie, qui correspondent à une infime partie de la Grande-Bretagne et de l'Australie. Les ouvriers qui construisent des robots-policiers font la navette entre les deux par un tunnel qui transperce le coeur de la planète. L'un d'eux, Douglas Quaid, rêve d'une autre vie. Pour ce faire, il prend contact avec Rekall, une agence dont la spécialité consiste à implanter dans la mémoire une expérience complète et virtuelle. Mais la séance tourne mal et Quaid se découvre un passé mystérieux d'agent secret. Il est aussitôt pris en chasse par les autorités qui le recherchent pour trahison. Bien malgré lui, Quaid se retrouve impliqué dans un complot du gouvernement visant à envahir la Colonie avec les robots que fabriquent les ouvriers.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 43 votes

      2.8/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Total Recall - Mémoires programmées

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-08-03

      Classement : 13 ans +

      Pays : États-Unis

      Distributeur : Columbia

      Date de sortie en DVD : 2012-12-18

      Genre : Science-fiction

      Durée : 118 min.

      Année : 2012

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Len Wiseman

      Montage : Christian Wagner

      Scénario : Kurt Wimmer,Mark Bomback,James Vanderbilt

      Photographie : Paul Cameron

      Musique : Harry Gregson-Williams

      D'après l'oeuvre de : Philip K. Dick

      ACTEURS

      Bill NighyEthan HawkeJessica BielKate BeckinsaleColin FarrellBryan CranstonJohn ChoBokeem Woodbine

      Critique

      Total Recall : mémoires visuelles

      Sonia 
      Sonia Sarfati

      Il n'est pas facile de faire sienne une oeuvre encore présente dans les mémoires, comme l'est - même s'il date de 22 ans - le Total Recall de Paul Verhoeven, mettant en vedette Arnold Schwarzenegger. Len Wiseman (Live Free or Die Hard, les Underworld) parvient quand même à apposer sa signature sur ce remake, en offrant un long métrage impressionnant par ses décors et ses scènes de combats et de poursuite.

      Par contre, le scénario, passé entre de trop nombreuses mains, souffre d'un manque de cohésion et a été amputé de plusieurs éléments qui faisaient la richesse du film original où l'humour était noir et la violence, explicite.

      Cette version-ci est à la fois plus gentille (enfin, dans le contexte) et moins «bande dessinée». Le fait que le rôle principal soit tenu par Colin Farrell n'est pas étranger à cette impression: là où Arnold décrochait des phrases qui tuent en faisant saillir ses biceps, le beau ténébreux, quoique lui aussi bien équipé en muscles, met de l'avant les doutes existentiels de Douglas Quaid. Quaid qui, en ce futur sombre, vit sur une Terre ravagée où deux territoires seulement sont habitables: la United Federation of Britain et la Colony, autrefois appelée Australie. Le chancelier Cohaagen (excellent Bryan Cranston) règne sur la planète où gronde une rébellion qu'il est bien déterminé à mater.

      De son côté, Quaid vit une vie d'ennui aux côtés de sa femme, Lorie (Kate Beckinsale, dont le jeu se fait trop uniforme dès que son personnage révèle sa véritable nature). Il s'évade dans des rêves où revient une belle inconnue (Jessica Biel), jusqu'au jour où il décide de rêver... pour de bon, et de se faire implanter des souvenirs dans lesquels il est un espion de haut vol. C'est là qu'il se retrouve perdu entre fantaisie et réalité. Est-il un ouvrier ordinaire ou l'allié de Cohaagen? Est-il du côté de la rébellion ou de celui de l'ordre imposé?

      Il le découvre à travers une course folle qui, contrairement au film original, ne se déplace pas sur Mars - ce qui est regrettable pour un aspect, celui de la population mutante de la planète rouge, dont la rébellion était très «incarnée» et le destin, une pertinente métaphore de certaines problématiques actuelles. Ainsi, le remake nous laisse sur Terre où l'on se déplace d'une nation-État à l'autre grâce à un «ascenseur» qui traverse la planète.

      Cela donne lieu à une scène en apesanteur, spectaculaire, mais qui n'est pas sans rappeler celle d'Inception. Un peu comme les troupes du chancelier semblent être des clones des Stormtroopers de Star Wars, la pluie omniprésente rappelle celle qui tombe sur Blade Runner et la technologie, celle utilisée dans Minority Report (deux derniers «emprunts» plus naturels puisque provenant, comme Total Recall, de l'oeuvre de Philip K. Dick). Bref, pour profiter au mieux de ces Mémoires programmées, il faut les aborder avec une mémoire vierge.

      publicité

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires